•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Recensement : de bonnes et de mauvaises nouvelles pour les francophones de l'Atlantique

Population
Radio-Canada

Le nombre de personnes de langue maternelle française a légèrement augmenté au Nouveau-Brunswick depuis 2006, mais le poids de la communauté a diminué.

Statistique Canada a dévoilé mercredi les données du recensement de 2011 sur la composition linguistique du pays.

Au Nouveau-Brunswick, pour la première fois depuis longtemps, le nombre de francophones est à la hausse comparativement au recensement précédent, de 2006. Mais, malgré une augmentation de près de 1700 personnes, la proportion des francophones sur la population totale a diminué de sept dixièmes de point, pour se situer à 32,5 %.

Diminuer de 0,5 % signifie en 50 ans une diminution de 4,2 %. Alors, à ce rythme-là, on ne fait pas de progrès. Le but est de maintenir cet équilibre de 32 % ou de 33 %. Ce que ça nous indique aussi, c'est que la population anglophone augmente plus rapidement que la population francophone au Nouveau-Brunswick.

Jeanne d'Arc Gaudet, de la Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick

La francophonie se porte mieux à Terre-Neuve-et-Labrador. Il y a un gain de 683 francophones. La communauté francophone constitue 0,5 % de la population.

Un déclin dans deux provinces

Depuis des années, les minorités francophones des provinces de l'Atlantique connaissaient un déclin. Cette tendance se poursuit dans deux provinces.

En Nouvelle-Écosse, la communauté francophone a perdu près de 1000 membres, pour un total de 32 823, mais son poids reste pratiquement inchangé à 3,6 % de la population totale.

Dans le cas de l'Île-du-Prince-Édouard, la communauté francophone craignait de tomber à moins de 5000 personnes, soit le seuil minimal pour l'obtention de certains services fédéraux dans les deux langues. La province compte environ 200 francophones de moins qu'en 2006, mais elle reste toujours au dessus du seuil minimal avec 5438 francophones.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie

Société