•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Neptune, la lointaine

La planète Neptune

Photo : NASA

Radio-Canada

51 300 km de diamètre 4490 millions de km du Soleil Temp. max. : -219 °C Temp. min. : -221 °C

Neptune est la huitième planète à partir du Soleil et la dernière du système. Elle reçoit 900 fois moins de lumière que la Terre.

Comme Uranus, elle possède très probablement un noyau solide de silicates et de fer d'à peu près la masse de la Terre.

L'atmosphère de Neptune, épaisse de plus de 8000 km, est composée principalement de dihydrogène pour 85 %, d'hélium pour 13 % et de méthane pour 2 %.

La couleur bleue de Neptune provient principalement du méthane qui absorbe la lumière dans les longueurs d'onde du rouge. Cependant, un autre composé donne aux nuages de Neptune leur couleur bleue caractéristique, mais il n'a pas encore été identifié.

Des vents de Neptune sont les plus rapides du système solaire et atteignent 2000 km/h.

Elle possède un système d'anneaux très fins et peu visibles. Leur composition reste inconnue.

Elle possède au moins 13 satellites naturels dont le plus important est Triton. Ce dernier, composé de glace et de roche, serait l'objet le plus froid du système, avec des températures de surface à -236 degrés Celsius.

Comme Jupiter, elle présente une énorme tempête semi-permanente à sa surface: la grande tache sombre.

Elle n'a été visitée que par une sonde, Voyager-2, en 1989.

Neptune ne peut-être observée à l'oeil nu. Elle a été la première planète à être identifiée en théorie.

En septembre 2007, des observations menées à partir du télescope de l'Observatoire européen austral situé au Chili permettent de constater que le pôle Sud de Neptune est beaucoup plus chaud que le reste de l'astre.

Cette caractéristique particulière de la dernière planète du système solaire permettrait au méthane de s'échapper de la dense atmosphère

Société