•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kateri Tekakwitha, une sainte amérindienne

Radio-Canada

Née en 1656 dans le village mohawk d'Ossernenon (aujourd'hui Ariesville) dans l'État de New York, Kateri Tekakwitha perd sa famille alors qu'elle a quatre ans. La petite vérole qui les a emportés la laisse presque aveugle et le visage grêlé.

La bienheureuse Kateri TekakwithaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Peinture à l'huile par le père Claude Chauchetière S.J. (1690)

Photo : Diocèse de Saint-Jean-Longueuil

En 1666, elle se réinstalle, avec ses oncles et tantes, dans un endroit au nord de la rivière Mohawk qu'ils nomment Kahnawake. C'est là qu'elle fait la rencontre des missionnaires jésuites et se convertit au catholicisme. Cela lui vaudra d'être rejetée et tourmentée par sa famille.

Elle quitte donc son village pour s'établir à la mission catholique de Saint-Francois-Xavier, à Sault Saint-Louis, à côté de Montréal. Ce périple de plus de 300 km à travers les bois lui a pris deux mois.

Les pères jésuites qui l'ont côtoyée ont été frappés par sa vie vertueuse, sa piété et ses pratiques extrêmes de repentance. La jeune Amérindienne se brûlait et se perçait la peau avec des épines pour imiter les souffrances du Christ.

Ayant fait voeu de chasteté, Kateri désirait créer un couvent pour les soeurs amérindiennes à Sault St-Louis, mais ne put aller de l'avant, notamment à cause de sa santé fragile.

Elle mourut en 1680, à 24 ans. La légende veut que les cicatrices de son visage aient disparu sur son lit de mort, dont la peau serait redevenue lisse. Plusieurs miracles, notamment des guérisons de malades et des apparitions lui ont été attribués.

La vision de Kateri Tekakwitha serait apparue à deux personnes dans les semaines suivant sa mort.

Surnommée « le lys des Mohawks », elle fut béatifiée par le pape Jean-Paul II en 1980. Elle sera la première sainte autochtone d'Amérique du Nord et la douzième canadienne.

Voici les onze autres saints canadiens:

Société