•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'exoplanète la plus proche de la Terre à ce jour

Vue d’artiste de la planète en orbite autour d’Alpha du Centaure B.

Vue d’artiste de la planète en orbite autour d’Alpha du Centaure B

Photo : ESO/L. Calçada/N. Risinger

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une exoplanète orbitant autour de l'étoile Alpha du Centaure B, située à quatre années-lumière dans le système stellaire le plus proche de la Terre, a été détectée par des astronomes européens.

Cette planète devient ainsi la plus proche découverte à ce jour hors de notre système solaire.

Selon Xavier Dumusque, de l'Observatoire de Genève, il s'agit également de l'exoplanète la plus légère jamais découverte autour d'une étoile comparable au Soleil. La planète a été détectée avec l'instrument HARPS installé sur le télescope de 3,6 mètres à l'Observatoire de La Silla de l'Observatoire européen austral (ESO) au Chili.

Cette planète ne se trouve pas dans la « zone habitable » de son système, le secteur où l'eau serait liquide et qui pourrait éventuellement favoriser l'éclosion de la vie, car elle est beaucoup trop proche de son étoile. Toutefois, grâce aux techniques qui ont servi à détecter sa présence, les astronomes espèrent maintenant trouver d'autres planètes semblables à la Terre.

Le saviez-vous?

Alpha Centauri est un système composé de trois étoiles. Deux d'entre elles, Alpha Cen A et B sont très similaires au Soleil et sont en orbite l'une autour de l'autre. Elles sont elles-mêmes voisines d'une composante rouge plus lointaine et plus faible connue sous le nom de Proxima Centauri.

Les scientifiques se doutaient bien que des exoplanètes se trouvaient en orbite autour de ces objets célestes qui représentent en fait l'endroit le plus proche pouvant héberger la vie au-delà du système solaire. Toutefois, les recherches n'avaient rien révélé à ce jour.

Nos observations se sont étendues sur plus de quatre ans avec l'instrument HARPS et ont révélé un signal faible, mais réel, provenant d'une planète en orbite autour d'Alpha du Centaure B. Cette planète tourne autour de son étoile en 3,2 jours.

Une citation de :Xavier Dumusque

La méthode de détection

L'équipe européenne a détecté la planète en mesurant la faible variation du mouvement de l'étoile Alpha du Centaure B, créé par l'attraction gravitationnelle de la planète en orbite. Cet effet est minime, car il provoque un mouvement de l'étoile d'avant en arrière d'à peine 51 centimètres par seconde ((1,8 km/heure), ce qui correspond environ à la vitesse d'un bébé marchant à quatre pattes. Les chercheurs, dont les résultats sont publiés dans le magazine Nature, estiment que c'est la plus haute précision jamais atteinte en utilisant cette méthode.

Des voisins qui se ressemblent

Alpha du Centaure B est très comparable au Soleil, mais légèrement plus petite et moins brillante. La planète nouvellement découverte, avec une masse un peu plus importante que celle de la Terre, est en orbite à une distance d'environ six millions de kilomètres de l'étoile. Elle est ainsi plus proche que Mercure ne l'est du Soleil dans le système solaire.

La première exoplanète autour d'une étoile comparable au Soleil a été découverte par la même équipe en 1995 et, depuis, il y a eu plus de 800 découvertes d'exoplanètes confirmées, mais la plupart sont beaucoup plus grosses que la Terre et beaucoup sont aussi grosses que Jupiter.

Le grand défi est donc de détecter une planète de masse comparable à celle de la Terre en orbite.

La vidéo qui suit, produite par l'ESO, montre un voyage imaginaire de la Terre vers le système d'Alpha du Centaure.

Loading player...

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !