•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lance Armstrong

Photo : AFP / Joel Saget

Radio-Canada

Les effets collatéraux du scandale de dopage dans lequel se trouve Lance Armstrong se multiplient, une semaine après les révélations de l'Agence antidopage américaine (USADA).

Trois gros commanditaires du cycliste ont décidé de le laisser tomber mercredi, soit Nike, Anheuser-Busch et Trek. Par contre, les trois entreprises continueront de soutenir Livestrong, la fondation contre le cancer d'Armstrong. D'ailleurs, Armstrong a quitté la présidence de Livestrong mercredi.

Partenaire du septuple vainqueur du Tour de France depuis 1996, Nike a annoncé avoir mis fin à son contrat avec le Texan en « raison de preuves apparemment rédhibitoires sur le fait qu'il s'est dopé et a trompé Nike pendant plus de dix ans ».

La compagnie avait pourtant réitéré son appui à l'ex-champion cycliste mardi.

De plus, une porte-parole de Nike, Mary Remuzzi, a confirmé par courriel à l'agence Bloomberg que le géant américain avait décidé de renommer le centre de conditionnement physique (Lance Armstrong Fitness Center) sur son campus de Beaverton, en Oregon.

L'entreprise brassicole belge Anheuser-Busch, qui détient notamment la marque américaine Budweiser, ne renouvellera pas son partenariat à la fin de l'année 2012.

À l'instar de Nike, le fabricant de vélos Trek met fin à son partenariat immédiatement.

Enfin, l'entreprise d'aliments énergétiques Honey Stinger a décidé de retirer la photo du cycliste américain de ses produits.

De son côté, Armstrong ne souhaite plus voir sa fondation être éclaboussée par le scandale de dopage. C'est ainsi qu'il a justifié sa décision de quitter ses fonctions.

« Cette organisation, sa mission et ceux qui la soutiennent sont précieux pour moi, a expliqué Armstrong dans une déclaration obtenue par l'Associated Press. Par contre, pour protéger la fondation des conséquences négatives résultant de la controverse qui entoure ma carrière, je me retire de la présidence. »

Armstrong demeurera membre du conseil d'administration de sa fondation.

Depuis la création de Livestrong en 1997, plus de 500 millions de dollars ont été amassés pour lutter contre le cancer.


Avec Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cyclisme

Sports