•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une entreprise de recyclage inquiète des Réginois

Le nouveau centre de triage Tricentris à Gatineau.

Le nouveau centre de triage Tricentris à Gatineau.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'entreprise Emterra, engagée pour effectuer le triage des déchets à Regina, suscite l'inquiétude de certains résidents qui ont remarqué que la société fait déjà l'objet de nombreuses plaintes à Winnipeg.

Emterra y a été retenue comme fournisseur de services de collecte des déchets au profit du fournisseur précédent, BFI, lors du déploiement du nouveau plan de gestion des déchets de la Ville de Winnipeg, le 1er octobre dernier.

Les ordures ménagères de plusieurs foyers, qu'il s'agisse de rebuts non récupérables, de déchets recyclables ou de feuilles mortes, ont parfois passé plusieurs jours sur le trottoir ou dans les ruelles de la capitale manitobaine.

Un ultimatum

Plus de 5 000 Winnipégois ont appelé la Ville depuis le 1er octobre pour lui faire comprendre leur mécontentement.

L'administration municipale de Winnipeg a même lancé à Emterra un ultimatum la semaine dernière, la menaçant de rompre son contrat si l'entreprise n'arrivait pas à effectuer son travail correctement.

Emterra, auparavant connue sous l'appellation International Paper Industries (IPI), a également connu des difficultés à respecter l'horaire de ramassage des ordures en 2008 à Port Coquitlam, en Colombie-Britannique.

Regina défend la décision

Les autorités municipales de Regina précisent que l'entreprise Emterra sera responsable du triage des déchets et non pas de la collecte des ordures qui lui seront livrées par une autre société, Loraas.

Emterra, explique la Ville, possède d'excellents antécédents dans le domaine du recyclage des déchets.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !