•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Musée canadien des civilisations change de nom et de vocation

Le Musée canadien des civilisations à Gatineau (archives)
Radio-Canada

Le gouvernement conservateur a annoncé, mardi, que le Musée canadien des civilisations à Gatineau porterait désormais le nom de Musée canadien de l'histoire.

Le ministre du Patrimoine canadien, James Moore, a également annoncé que l'orientation du musée serait modifiée. Sa programmation sera beaucoup plus axée sur l'histoire du Canada et la société canadienne plutôt que sur l'anthropologie et les différentes civilisations.

Le gouvernement conservateur prévoit que la transformation du musée coûtera 25 millions de dollars sur cinq ans. Ces fonds serviront à aménager une salle permanente de 50 000 pieds carrés.

Trois salles seront réaménagées et le Musée de la poste disparaîtra. Par contre, le Musée des enfants, le Théâtre Imax de même que les expositions itinérantes seront maintenus.

Cette modification survient au moment où les conservateurs veulent promouvoir le 150e anniversaire de la Confédération canadienne, en 2017. Le changement de nom et d'orientation est d'ailleurs la première mesure à cet effet, précise le gouvernement fédéral.

« Il s'agit d'une occasion unique de célébrer notre histoire et les grandes réalisations qui ont permis de nous définir en tant que Canadiens », a déclaré le ministre Moore.

Contestations aux Communes

Le député fédéral du NPD Pierre Nantel a interpellé le ministre du Patrimoine canadien, lundi à la Chambre des communes, en qualifiant la transformation du musée de « grande opération de propagande conservatrice ».

Une nouvelle salle d'exposition permanente sera construite. Elle accueillera différents objets qui ont une signification historique particulière pour le pays. De plus, le Musée prévoit rénover la moitié des aires d'exposition d'ici 2017.

Le gouvernement a fait savoir que le dernier crampon de la construction du chemin de fer du Canadien Pacique, le chandail de Maurice Richard et des objets provenant du Marathon de l'espoir entrepris par Terry Fox y seront exposés.

Le projet suscite des réactions

Certains historiens soulignent que ce virage survient alors que le gouvernement conservateur sabre les outils permettant d'écrire l'histoire, comme le formulaire long du recensement de Statistique Canada. Parcs Canada et les sites historiques au pays subissent également des compressions.

Pourquoi cette annonce et comment on réconcilie ça avec toutes les coupes qui ont été faites et avec le démantèlement des Archives nationales du Canada?

Yves Frenette, directeur de l'Institut d'études canadiennes à l'Université d'Ottawa

De son côté, le professeur d'histoire à l'Université d'Ottawa, Pierre Anctil, estime qu'un Musée de l'histoire canadienne est une bonne chose, soulignant que « il n'y a pas beaucoup de pays qui n'ont pas de musée d'histoire. » Il craint toutefois « que l'histoire canadienne devienne manipulée ou devienne l'objet d'un discours politique ».

Enfin, la directrice des programmes et des affaires publiques de l'Association des musées canadiens, Audrey Vermette, estime que le musée n'est pas complètement transformé. « Le mandat [de représenter l'histoire de tout le pays] existe déjà au sein du Musée canadien des civilisations, alors c'est vraiment de mieux concentrer leurs efforts sur l'histoire du pays. »

Le Musée canadien des civilisations est l'un des plus importants musées nationaux du pays. Il accueille chaque année plus de 400 000 visiteurs. Les cinéphiles peuvent également profiter d'un écran IMAX.

Politique