•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Suicide de Jamie Hubley : un an plus tard

Jamie Hubley était âgé de 15 ans.

Jamie Hubley était âgé de 15 ans.

Photo : Facebook

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Il y a un an, dimanche, le jeune Jamie Hubley, 15 ans d'Ottawa, s'enlevait la vie après voir été victime d'intimidation en raison de son homosexualité.

Pour le père du jeune homme, Allan Hubley, conseiller municipal de la Ville d'Ottawa, la lutte à l'intimidation doit se poursuivre. Il en a même fait une mission personnelle.

Il demande à tous de participer à cette lutte et souhaite davantage de services pour les jeunes qui souffrent de l'intimidation.

Allan Hubley porte une licorne à la mémoire de son fils, Jamie.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Allan Hubley porte une licorne à la mémoire de son fils, Jamie.

« Nous disons à nos amis, à notre famille et aux étrangers de ne pas conduire lorsqu'ils ont bu. Pourquoi ne faisons-nous pas la même chose pour l'intimidation? », se demande-t-il.

En moins d'un an, l'histoire du jeune Jamie, celle de Marjorie Raymond, au Québec, ou encore, plus récemment, le suicide d'Amanda Todd, en Colombie-Britannique, sont devenus les visages de l'intimidation au Canada

Une motion aux Communes

Le député fédéral de la circonscription de Chicoutimi-Le Fjord, le néo-démocrate Dany Morin, déposera une motion à la Chambre des communes, lundi, pour demander la création d'un comité afin de développer une stratégie nationale contre l'intimidation.

Le député souhaite étudier le portrait canadien, l'impact et la prévalence des cas d'intimidation. « Il y a déjà des études qui sont faites, il faut seulement les rapatrier et voir si on a besoin d'en faire d'autres », a-t-il proposé.

Pour le porte-parole de la Fondation Jasmin Roy, l'effort est louable, mais le temps est venu d'agir. Selon le comédien, il faut miser sur la formation et les services.

Il faut arrêter de faire des lois, d'être dans la Chambre des communes, faire des motions, puis il faut exiger des ressources. C'est la seule façon d'y arriver.

Une citation de :Jasmin Roy

Les députés fédéraux débattront de la motion de Dany Morin au cours du prochain mois.

D'après un reportage de Geneviève Côté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !