•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Intimidation : une jeune fille se serait suicidée après un appel à l'aide sur YouTube

La jeune fille avait lancé un appel à l'aide dans une vidéo mise en ligne en septembre sur YouTube.

La jeune fille avait lancé un appel à l'aide dans une vidéo mise en ligne en septembre sur YouTube.

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La GRC a ouvert une enquête sur la mort d'une jeune fille de 15 ans de Coquitlam qui se serait enlevé la vie peu de temps après avoir mis en ligne sur Internet une vidéo expliquant qu'elle était victime d'intimidation.

Dans cette vidéo mise en ligne en septembre sur le site de partage de vidéos YouTube, l'adolescente nommée Amanda décrivait ses expériences, en mettant l'accent sur deux incidents.

Tout au long de la vidéo d'une durée de neuf minutes, la jeune fille ne parlait pas, montrant plutôt une série de papiers sur lesquels était inscrit son message. Outre la description d'actes d'intimidation et de cyberintimidation, Amanda y révélait notamment avoir tenté de se suicider.

La vidéo a été retirée par YouTube jeudi, après l'annonce de la mort de la jeune fille.

Des hommages sur le web

De nombreux internautes ont rendu hommage à l'adolescente jeudi dans les médias sociaux, dont la première ministre britanno-colombienne, Christie Clark. Cette dernière, qui s'est dite attristée par la mort de la jeune fille, a déclaré dans une vidéo mise en ligne sur You Tube que personne ne devrait être victime d'intimidation.

La communauté de Coquitlam est aussi sous le choc. Selon Cheryl Quinton, de la Commission scolaire de Coquitlam, des employés d'une des écoles fréquentées par la jeune femme avaient tenté de lui venir en aide.

Mme Quinton estime par ailleurs que l'intimidation est un problème présent dans les écoles depuis des décennies, mais qu'il est particulièrement difficile à combattre en cette ère des médias sociaux.

La GRC a de son côté publié un communiqué dans lequel elle qualifie l'événement d'inimaginable tragédie ayant un énorme impact sur l'ensemble de la communauté.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !