•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gare de Masson-Angers : le conseiller du secteur est accusé de s'être traîné les pieds

La gare de Masson-Anger tombe en ruine.

La gare de Masson-Anger tombe en ruine.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le conseiller municipal du district d'Aylmer et président de la Commission des arts et du patrimoine de Gatineau, Stefan Psenak, reproche à l'élu de Masson-Angers, Luc Montreuil, de n'avoir jamais démontré une volonté de préserver la gare de son district.

M. Psenak estime que l'édifice est pratiquement tombé en ruine ces dernières années. « La gare de Masson, c'est vraiment un exemple de ce qu'il ne faut pas faire en matière de préservation du patrimoine », soutient-il.

Selon le président de la Commission des arts et du patrimoine, le secteur privé et la Ville doivent trouver des façons de préserver ce type de bâtiments qui rappellent le passé industriel de Gatineau.

« Je pense que s'il y avait eu de la volonté politique dans ce dossier-là, ce serait réglé depuis longtemps », soutient Stefan Psenak.

« Il y avait un surplus dans cette ancienne Ville de Masson-Angers et il y avait aussi une possibilité pour mon collègue [Luc Montreuil] qui est là depuis au moins deux mandats de faire des représentations auprès de ses collègues. »

— Une citation de  Stefan Psenak, conseiller du district d'Aylmer

Stefan Psenak estime que la Ville de Gatineau devrait effectuer quelques travaux d'entretien, comme la réfection de la toiture, afin d'inciter le secteur privé à faire l'acquisition de la gare.

Un économusée du chocolat devait être aménagé au début des années 2000 dans l'ancienne gare de Masson-Angers, mais il a plutôt vu le jour à Montebello, faute d'argent pour rénover le vieux bâtiment.

Réaction de Luc Montreuil

La sortie de Stefan Psenak n'a pas impressionné le conseiller du district de Masson-Angers. Luc Montreuil estime qu'il faudra près de 3 millions de dollars pour restaurer le vieux bâtiment et qu'il n'est pas question d'utiliser l'argent des contribuables.

« Une fois la rénovation complétée, il faudra occuper les lieux et percevoir [des revenus] de location pour les sommes qu'on a investies. »

— Une citation de  Luc Montreuil, conseiller, district de Masson-Angers

Luc Montreuil a voulu rappeler au conseiller Stefan Psenak, conseiller du district d'Aylmer, que le dossier de l'ancienne église Saint-Paul n'est toujours pas réglé et que la structure risque de s'effondrer depuis un incendie criminel.

Le maire de Gatineau, Marc Bureau, invite Stefan Psenak à faire des démarches afin de trouver des partenaires qui réussiront à développer un plan d'action.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !