•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un partenaire commercial chinois de SaskTel soulève la méfiance

Huawei Technologies

Photo :  Reuters

Radio-Canada
Mis à jour le 

Une entente signée en septembre entre la société d'État SaskTel et l'équipementier chinois de télécommunications Huawei Technologies soulève des questions politiques après la publication lundi d'un rapport de la Chambre des représentants aux États-Unis.

Les membres de la commission du renseignement ont affirmé que la Chine a les moyens d'utiliser cette entreprise à des fins d'espionnage.

Ottawa pourrait donc exclure une éventuelle participation de la société chinoise dans la construction d'un nouveau système canadien de télécommunications sécurisées, un projet évalué à plusieurs milliards de dollars, selon une dépêche de l'agence Reuters.

Huawei Technologies affirme pour sa part que les conclusions de la commission de la Chambre des représentants se fient à des rumeurs.

Sa croissance financière, dit-elle, prouve que bon nombre d'entreprises lui font confiance dans le monde entier.

Soutien de SaskTel

La société SaskTel défend la réputation de l'entreprise chinoise qu'elle considère comme étant un « grand partenaire ».

L'accord signé, qui prendra effet en décembre, doit ainsi lui permettre d'élargir sa couverture de téléphonie et d'Internet sans fil dans les régions rurales de la Saskatchewan.

Huawei Technologies est aussi impliquée dans les réseaux à haut débit de Bell Canada, Telus et Wind Mobile.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Affaires

International