•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un béluga près de Montréal

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Consommateurs avertis, 18 février 1976

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un béluga a été aperçu dans le fleuve Saint-Laurent, en face du centre-ville de Montréal. Jamais cette espèce n'avait remonté le fleuve aussi loin depuis que des équipes de scientifiques en suivent les déplacements.

Il est extrêmement rare de voir un béluga en amont de l'Île d'Orléans. La présence d'une baleine dans le Vieux-Port de Montréal relève presque du miracle, selon le coordonnateur du Réseau québécois d'urgence pour les mammifères marins, Robert Michaud. « Depuis 27 ans que je suis les bélugas, c'est la première fois qu'est porté à mon attention un béluga aussi en amont », a-t-il déclaré.

Le périple inusité du béluga, de l'embouchure de la rivière Saguenay jusqu'au bassin du Quai de l'Horloge, renforce la thèse selon laquelle ces animaux ont été en contact avec une algue toxique au cours de l'été. Cette algue s'attaquerait au cerveau des mammifères marins.

Ces algues toxiques pourraient entraîner une forme de désorientation, ce qui aurait entraîné un béluga à s'aventurer aussi loin de son habitat naturel.

Robert Michaud, coordonnateur du Réseau québécois d'urgence pour les mammifères marins

La pauvre bête a pris de gros risques, ajoute Robert Michaud : « les quais, la navigation également, cet animal-là se retrouve dans l'eau douce, ça peut causer des problèmes cutanés, des problèmes au niveau de la muqueuse des yeux, par exemple ».

À moins que le béluga ne se retrouve pris au piège, le Réseau québécois d'urgence des mammifères marins n'interviendra pas.

D'après le reportage de Michel-Félix Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !