•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shinya Yamanaka et John Gurdon, lauréats du Nobel de médecine

Shinya Yamanaka et John B. Gurdon

Photo : AFP

Radio-Canada

Le prix Nobel de médecine 2012 a été attribué lundi au Japonais Shinya Yamanaka et au Britannique John Gurdon pour leurs travaux sur la transformation des cellules adultes capables de produire tous les types de cellules composant les tissus de l'organisme.

Leurs découvertes ont « révolutionné notre compréhension du développement des cellules et de l'organisme », a souligné l'Institut Karolinska de Stockholm.

Les deux chercheurs se partageront une somme de 1,2 million de dollars, un prix qui a diminué de 20 % par rapport aux années précédentes, la Fondation Nobel ayant invoqué la tourmente sur les marchés financiers.

Au coeur de leur recherche, la différenciation des cellules
Les cellules IPS, qui sont des cellules adultes reprogrammées pour rajeunir et retrouver les propriétés de cellules souches embryonnaires (ES), constituent un espoir de la recherche médicale pour ses débouchés thérapeutiques potentiels.

Le Britannique John Gurdon a ébranlé, en 1962, un dogme selon lequel la spécialisation des cellules était un processus irréversible, alors même que Shinya Yamanaka n'était pas encore né. L'équipe du Japonais Yamanaka a démontré, sur des cellules de souris en 2006, puis sur des cellules humaines en 2007, qu'on pouvait reprogrammer une cellule adulte pour lui faire retrouver les caractéristiques d'une cellule souche embryonnaire. (source: AFP)

L'un des deux lauréats, le Britannique John Gurdon, s'est dit lundi « surpris et très reconnaissant » d'avoir été récompensé par le prix. Son colauréat, le médecin et chercheur japonais Shinya Yanamaka, a également exprimé sa grande surprise et son enthousiasme.

Liste des lauréats des 10 dernières années du Nobel de médecine


2012 : Shinya Yamanaka (Japon) et John B. Gurdon (Grande-Bretagne)
2011 : Bruce Beutler (États-Unis), Jules Hoffmann (France), Ralph Steinman (Canada)
2010 : Robert Edwards (Grande-Bretagne)
2009 : Elizabeth Blackburn (Australie-États-Unis), Carol Greider et Jack Szostak (États-Unis)
2008 : Harald zur Hausen (Allemagne), Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier (France)
2007 : Mario Capecchi (États-Unis), Oliver Smithies (États-Unis) et Martin Evans (Grande-Bretagne)
2006 : Andrew Z. Fire (États-Unis) et Craig C. Mello (États-Unis)
2005 : Barry J. Marshall (Australie) et J. Robin Warren (Australie)
2004 : Richard Axel (États-Unis) et Linda B. Buck (États-Unis)
2003 : Paul C. Lauterbur (États-Unis) et Peter Mansfield (Grande-Bretagne)

L'annonce donne ainsi le coup d'envoi de la saison des prix Nobel, qui seront remis à leurs lauréats le 10 décembre prochain, jour de la mort d'Albert Nobel en 1896.

Le calendrier des prix Nobel :

  • Physique : mardi, 9 h 45 GMT
  • Chimie : mercredi, 9 h 45 GMT
  • Littérature : jeudi, 11 h GMT
  • Paix : vendredi, 9 h GMT
  • Économie : 15 octobre, 11 h GMT

En annonçant la date du prix Nobel de littérature, l'Académie suédoise a rompu avec la tradition qui veut habituellement qu'elle soit révélée avec seulement quelques jours d'avance. Le favori dans la course serait l'écrivain japonais Haruki Murakami.

Les sciences économiques, qui ne faisaient pas partie des disciplines récompensées dès 1901, sont quant à elles distinguées depuis 1968 par le prix Sveriges Riksbank pour les sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel, créé par la Banque centrale suédoise et généralement appelé prix Nobel d'économie.

Avec les informations de La Presse canadienne, Agence France-Presse, et Reuters

Science