•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une cérémonie en mémoire aux femmes autochtones mortes ou disparues

Des personnes ont rendu hommage, devant le Parlement, aux femmes autochtones disparues ou assassinées.

Des personnes ont rendu hommage, devant le Parlement, aux femmes autochtones disparues ou assassinées.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) a souligné, jeudi, à Ottawa le jour du souvenir des femmes autochtones disparues ou assassinées.

Des dizaines de personnes se sont réunies vers midi sur la colline du Parlement. « Le 4 octobre, c'est une journée nationale durant laquelle on rend hommage à toutes les femmes assassinées et disparues depuis des décennies », explique la présidente de l'AFAC, Michèle Audette.

Nous sommes cinq fois plus à risque de mourir d'un crime violent, nous les femmes autochtones, alors aidez-moi à changer cette situation-là.

Une citation de :Michèle Audette, présidente de l'AFAC

D'autres rencontres du genre sont organisées au pays et ailleurs dans le monde. Au Canada seulement, le mouvement « Soeurs par l'esprit » a recensé plus de 110 veilles d'un océan à l'autre, pour le 4 octobre 2012

Michèle Audette demande aux Canadiens de réfléchir à la vulnérabilité de plusieurs femmes autochtones au pays. L'AFAC a répertorié la disparition ou le meurtre d'au moins 600 femmes autochtones depuis vingt ans, mais d'autres groupes de pression croient que ce chiffre est plutôt de 3000.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !