Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Viande contaminée : XL Foods ne rouvrira pas avant le feu vert de l'ACIA

Le ministre fédéral de l'Agriculture Gerry Ritz

Le ministre fédéral de l'Agriculture Gerry Ritz

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre fédéral de l'Agriculture, Gerry Ritz, a convoqué la presse jeudi à Ottawa pour annoncer que l'usine XL Foods de Brooks, en Alberta, ne rouvrira pas tant que l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) n'aura pas donné son feu vert.

Le président de l'ACIA, George Da Pont, qui accompagnait le ministre Ritz, a pour sa part expliqué qu'il ne donnerait pas le feu vert tant que l'ACIA ne sera pas convaincue que l'ensemble des problèmes ont été résolus à l'usine de XL Food inc.

Cette annonce vient contredire les rumeurs selon lesquelles cette usine allait reprendre ses activités ce jeudi.

« Contrairement à ce qu'ont rapporté certains médias, je veux être très clair sur ce point : l'usine de XL Foods ne rouvrira pas aujourd'hui. L'usine ne rouvrira pas tant que le président de l'Agence canadienne d'inspection des aliments ne m'aura pas confirmé que l'usine est sécuritaire », a déclaré d'entrée de jeu le ministre fédéral de l'Agriculture.

L'ACIA étend son rappel de produits de boeuf

Plus tôt dans la journée, l'ACIA a annoncé sa décision d'élargir le rappel de produits de boeuf cru potentiellement contaminés par la bactérie E. coli à l'usine XL Foods.

Viande de boeuf hachéeAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : La Presse canadienne / Audrey McAvoy

La douzaine de nouveaux produits visés par ce rappel massif de l'ACIA sont principalement des coupes de viande de boeuf cru, ainsi que plusieurs produits de boeuf transformés.

Selon l'ACIA, les produits touchés sont associés aux mêmes dates de production que le boeuf haché qui fait déjà l'objet d'un rappel (24, 27, 28, 29 août et 5 septembre 2012).

Selon des inspecteurs de l'ACIA cités par CBC, le rappel pourrait encore être étendu à d'autres produits.

Au moins cinq cas confirmés d'intoxication à la bactérie E. coli, liés à la consommation de produits de boeuf XL Foods, ont été signalés en Alberta. Quatre autres cas d'intoxication à la bactérie E. coli faisaient présentement l'objet d'une enquête dans la province. En Saskatchewan, les autorités sanitaires rapportent pour leur part 13 cas d'intoxication alimentaire à l'E. coli.

Le plus important rappel alimentaire de l'histoire

Plus de 1500 produits de viande de boeuf font actuellement l'objet d'un rappel dans près de 80 chaînes et commerces d'alimentation au Canada et aux États-Unis. Il s'agit du plus important rappel alimentaire de l'histoire canadienne.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments demande aux consommateurs qui ne sont pas certains d'avoir des produits de boeuf touchés en leur possession de vérifier auprès des magasins où ils les ont achetés ou de jeter les produits en question.

La bactérie E. coli a été détectée dans les produits de XL Foods pour la première fois le 4 septembre dernier, dans des produits issus de son usine de Brooks, en Alberta. Il a toutefois fallu attendre 12 jours pour que l'ACIA commence à rappeler des produits de boucherie.

La situation est à ce point sérieuse que l'ACIA a décidé vendredi dernier de fermer jusqu'à nouvel ordre l'usine albertaine de XL Foods, à l'origine de la contamination.

L'usine de XL Foods Inc, à Brooks, en AlbertaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'usine de XL Foods Inc, à Brooks, en Alberta

Photo : La Presse canadienne / LARRY MACDOUGAL

Les compressions budgétaires à l'ACIA montrées du doigt

Ce problème de salubrité des aliments a eu des échos jusqu'à la Chambre des communes où un débat d'urgence a été tenu mercredi, à la demande de l'opposition officielle. Celle-ci accuse le gouvernement Harper d'avoir aggravé la situation par les récentes compressions budgétaires qu'il a imposées à l'ACIA.

Selon l'opposition, le manque de ressources et de financement empêche les inspecteurs de l'Agence d'accomplir leur travail. De l'avis des députés de l'opposition, cela mettrait la vie et la santé des Canadiens en jeu.

Ottawa prend la situation au sérieux

En conférence de presse jeudi, le ministre de l'Agriculture a déclaré que son gouvernement avait beaucoup investi dans l'Agence canadienne d'inspection des aliments pour assurer la sécurité alimentaire des Canadiens­.

« Nous avons procuré les ressources nécessaires à l'Agence pour l'embauche de nouveaux inspecteurs, incluant plusieurs nouveaux inspecteurs des viandes », a déclaré Gerry Ritz.

Les consommateurs canadiens et leur famille ont toujours été et continueront d'être la priorité du gouvernement canadien en matière de sécurité alimentaire.

Une citation de :Gerry Ritz, ministre fédéral de l'Agriculture

Le ministre a rappelé aux journalistes qu'au printemps dernier, son gouvernement a déposé le projet de loi sur la salubrité des aliments au Canada. Une loi, a-t-il rappelé, destinée à protéger les familles canadiennes des produits alimentaires insalubres.

Gerry Ritz a du même souffle exhorté ses collègues sénateurs et parlementaires à adopter cette loi le plus rapidement possible dans le meilleur intérêt des Canadiens et de leur famille.



(Montage CBC)

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !