•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le secret du mamba noir contre la douleur

Un mamba noir
Le mamba noir est également appelé serpent des savanes Photo: iStockphoto

Oubliez la morphine et ses effets secondaires. Le venin d'un grand serpent africain, le mamba noir, contiendrait des substances antidouleur qui rivalisent avec la plus connue des drogues prescrites contre la douleur, sans ses effets négatifs, affirment des chercheuses françaises.

Les scientifiques connaissent depuis les années 1990 l'implication d'une famille de protéines, les ASICs dans la sensation de la douleur.

Ces protéines sont présentes dans la membrane des neurones.

La recherche de substances capables de bloquer leur action constitue depuis ce moment l'une des pistes les plus étudiées pour trouver de nouveaux traitements contre la douleur.

Or, dans cette quête, les chercheuses Sylvie Diochot et Anne Baron, de l'Université de Nice-Sophia Antipolis, ont étudié le venin du mamba noir (Dendroaspis polylepis).

Le venin de ce serpent n'est pas fulgurant chez l'homme, mais presque toujours mortel si la morsure n'est pas traitée.

Le duo de chercheuses a analysé les composants de ce venin et a isolé deux peptides, des protéines courtes, capables de supprimer la sensation de douleur en inhibant certains ASICs.

Des tests menés sur la souris montrent que ces peptides ne sont pas toxiques, mais qu'ils possèdent un puissant effet analgésique au niveau local et sur le système nerveux central. En fait, leur effet est comparable à celui de la morphine.

Ces travaux publiés dans le magazine Nature montrent aussi que ces peptides présentent beaucoup moins d'effets indésirables que les opiacés. Par exemple, on n'a constaté aucun signe de dépression respiratoire chez les souris testées, tandis que le degré d'accoutumance était bien inférieur à celui de la morphine.

Avec les informations de Agence France-Presse

Science