•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le N.-B. garde secret un rapport sur les effets du gaz de schiste sur la santé

Recherche du gaz de schiste

Équipement de recherche du gaz de schiste.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le secret le plus complet entoure un rapport sur les impacts de l'industrie du gaz de schiste sur la santé.

La médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick a remis son rapport au gouvernement, mais il est impossible, d'en connaître le contenu.

Des gens qui s'opposent aux gaz de schiste demandent à ce que ce rapport soit rendu public le plus vite possible.

Le printemps dernier, la médecin hygiéniste en chef, Eilish Cleary, annonçait qu'elle préparait un rapport sur l'industrie du gaz de schiste. Elle voulait savoir s'il y avait des risques pour la santé à court, moyen et long terme.

Ce rapport devait être présenté cet été au gouvernement, mais depuis, c'est le silence le plus complet.

Mark D'Arcy, qui milite contre l'industrie du gaz de schiste, craint que les progressistes-conservateurs ne veuillent empêcher la publication du rapport, ou encore en censurer une partie. Il trouve troublant le fait que le public ne soit pas consulté sur le contenu du rapport.

Eilish Cleary devait présenter les conclusions de son rapport samedi dernier lors d'une assemblée de la Société médicale du Nouveau-Brunswick. Elle a annulé sa présentation au dernier moment.

La Dre Cleary avait accepté d'accorder une entrevue à Radio-Canada, au sujet du rapport qu'elle a préparé. Cette entrevue n'a pas eu lieu, car des responsables au sein du ministère de la Santé s'y sont opposés.

Par courriel, le ministère de la Santé a fait savoir que le rapport de Dre Cleary serait étudié par les fonctionnaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !