Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Syrie : le régime accentue la pression sur les insurgés

Un insurgé blessé lors des combats à Alep

Un insurgé blessé lors des combats à Alep

Photo : AFP / ZAC BAILLIE

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Malgré les coups de boutoir répétés des insurgés, le régime syrien ne semble pas s'affaiblir. L'armée syrienne a bombardé plusieurs localités de la région de Damas, en particulier Douma.

Le quotidien officiel Al-Baas a annoncé mardi que « la fin des opérations de sécurité dans l'ensemble de la province de Damas » était proche.

L'armée aurait envoyé d'importants renforts à Alep, où les insurgés affrontent les forces gouvernementales depuis juillet, selon le quotidien Al-Watan.

« Ceci est un signe de la détermination de l'armée syrienne pour gagner au plus vite la bataille d'Alep » face à des rebelles « fatigués », selon le journal.

Al Diyar, un autre journal, libanais celui-là, a affirmé que Bachar Al-Assad se trouvait mardi à Alep pour superviser les opérations militaires. Il aurait à cette occasion ordonné l'envoi de 30 000 militaires supplémentaires et de 2000 véhicules à Alep.

La Turquie a indiqué que deux membres du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) ont été tués par l'armée, alors qu'ils essayaient de pénétrer le territoire à partir de la Syrie.

À la suite de cet incident, la Russie a appelé Ankara et Damas à la retenue.

Le gouvernement turc a accusé par le passé Damas d'avoir « confié » plusieurs zones du nord de la Syrie à des émanations du PKK, considéré comme terroriste par la Turquie.

Arrestation d'un militant des droits de l'homme

À Damas, l'avocat syrien et défenseur des droits de l'homme Khalil al-Maatouq a été arrêté alors qu'il se rendait à son travail mardi.

« Des membres des services de sécurité ont arrêté ce matin notre confrère avocat Khalil al-Maatouq, directeur général du centre » a fait savoir le Centre syrien pour les études et la recherche en droit.

Ce centre pour lequel travaille M. Maatouq a condamné cette arrestation, la décrivant comme « un avertissement explicite aux militants pacifiques défendant les droits de l'homme et aux avocats défendant la cause des prisonniers de conscience ».

Brahimi retourne dans la région

Le médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe, Lakhdar Brahimi, se rendra dans la région cette semaine pour « continuer son travail », selon le vice-secrétaire général de l'ONU Jan Eliasson.

M. Brahimi avait annoncé récemment son intention d'ouvrir un bureau pour sa mission au Caire, en plus de celui de Damas qui est dirigé par Mokhtar Lamani, et de retourner dans la région après des consultations en marge de l'Assemblée générale de l'ONU.

Il s'était rendu pour la première fois à Damas à la mi-septembre pour rencontrer le président Bachar Al-Assad et les rebelles.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !