•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les identités francophones de l'Ouest discutées en colloque à Winnipeg

L'événement Gala de la parole, au Centre culturel franco-manitobain à Winnipeg, le jeudi 27 septembre 2012.

Les quatre membres du Foyer des écrivains ont échangé avec plusieurs personnes réunies au CCFM.

Radio-Canada

Le 23e colloque sur les identités francophones de l'Ouest canadien amorce ses ateliers vendredi à l'Université de Saint-Boniface (USB), après sa soirée de lancement qui s'est tenue jeudi soir au Centre culturel franco-manitobain (CCFM) à Winnipeg.

Le vice-recteur à l'enseignement et à la recherche de l'USB, Gabor Csepregi, a expliqué que des ateliers auront lieu vendredi et samedi.

« Il y aura aussi des présentations, des conférences et surtout, des échanges entre les chercheurs parce que chaque colloque a des échanges sur des possibilités de collaboration ou des projets de recherche dans l'avenir », a-t-il ajouté.

La soirée de lancement au CCFM se faisait dans le cadre du Gala de la parole, une activité proposée par le Foyer des écrivains, quatre auteurs francophones de l'Ouest canadien.

L'auteure Eileen Lohka, de Calgary, était à la soirée de jeudi et participera à un atelier vendredi matin. Pour elle, parler d'identités, au pluriel, est une évidence.

« Ça représente justement ce qu'est la francophonie. Ce n'est pas UNE francophonie. On parle tous une langue qui est elle-même multiple », a affirmé Mme Lohka.

« Je pense qu'on est pluriel, et ça, c'est important. Je pense que le Canada français n'est pas homogène. Ça bouge tout le temps, il y a une signification différente chaque jour. C'est pour ça que ça m'interpelle. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Francophonie

Réflexion