•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ramassage des nouvelles poubelles se généralise à Winnipeg

Le groupe Emterra exploite une flotte de 60 camions automatisés qui roulent au gaz naturel et effectueront le ramassage des nouvelles poubelles à Winnipeg.

Le groupe Emterra exploite une flotte de 60 camions automatisés qui roulent au gaz naturel et effectueront le ramassage des nouvelles poubelles à Winnipeg.

Photo : André Dalencour/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dès le 1er octobre prochain, tous les foyers de Winnipeg seront équipés de nouvelles poubelles. La seconde phase de mise en place du système de collecte des ordures devrait être achevée en fin de semaine.

Après plus de deux mois d'instauration dans certains secteurs de la ville, la nouvelle procédure est encore en rodage.

« Il suffit de lire les instructions sur le couvercle des poubelles pour savoir ce qu'il faut faire », note Mitch Pelland, un résident du quartier North End de Winnipeg, où le nouveau système de ramassage est en place depuis le mois d'août.

Toutefois, les Winnipégois ont encore du mal à se défaire de leurs anciennes habitudes.

Les déchets de jardin, par exemple, ne doivent aller que dans des sacs en papier. À River Heights, un quartier réputé pour ses belles allées ombragées, le volume de feuilles à ramasser est très élevé.

« Malheureusement, les gens ont déjà 40 ou 50 sacs en plastique dans leur ruelle », affirme un résident, Keith Ruppenthal, qui souligne que les sacs en plastique sont moins chers.

La Ville de Winnipeg a décidé d'imposer ce changement parce que les déchets de jardin seront dorénavant compostés, explique le gestionnaire des déchets à la Ville, Darryl Drohomerski.

L'utilisation de sacs en plastique pourrait contaminer le produit final, ajoute-t-il.

Des camions au gaz naturel

Par ailleurs, la Ville a octroyé le contrat de ramassage des poubelles pour les trois quarts de la capitale manitobaine au groupe Emterra plutôt qu'à BFI, qui conserve toutefois le quart restant.

Emterra exploitera une flotte de 60 camions automatisés qui roulent au gaz naturel, ce qui représente une première au Canada, selon la Ville.

Ces camions permettront des économies en termes de carburant, mais également d'émissions de gaz à effet de serre qui seront 20 % moindres qu'avec les camions roulant au diesel.

L'argent épargné retournera dans les caisses de la ville et donc indirectement dans les poches des citoyens, selon la gestionnaire du développement chez Emterra Environmental, Paulina Leung.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !