•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cavendish parti, Gilbert fête

Philippe Gilbert
Philippe Gilbert Photo: AFP / Franck Fife
Radio-Canada

Philippe Gilbert a été sacré champion du monde de cyclisme sur route, dimanche, en conclusion des mondiaux de Valkenburg, aux Pays-Bas.

Après 267 km d'efforts, par temps frais, le Belge de 30 ans a battu de quatre secondes le Norvégien Edvald Boasson Hagen et l'Espagnol Alejandro Valverde.

Blanchi cette saison dans les classiques, sa spécialité, Gilbert a attendu la dernière ascension du Cauberg pour se détacher de ses rivaux et voguer vers le premier titre mondial de sa carrière. Le numéro un de 2011 a arrêté le chrono à 6 h 10 min 41 s.

« Au sommet, Gilbert avait creusé un tel écart qu'on savait que c'était pour lui », a reconnu Valverde qui est monté sur le podium des mondiaux pour la quatrième fois de sa carrière.

Ce succès de Gilbert, également son premier podium en championnat du monde, s'ajoute à ses deux victoires d'étape au Tour d'Espagne cette saison. Les routes néerlandaises lui ont traditionnellement souri, lui qui a aussi enlevé l'Amstel Gold Race à deux reprises (en 2010 et en 2011).

« J'ai profité d'un tracé qui me convient bien », a reconnu le champion, un spécialiste des classiques d'une journée.

Le champion en titre, le Britannique Mark Cavendish, a quant à lui abandonné la course à 111 km de l'arrivée. Il a roulé pendant plusieurs kilomètres devant le peloton, mais la difficulté du parcours a eu raison de lui.

Le compatriote de Cavendish, Bradley Wiggins, a lui aussi abandonné. Wiggins peut toutefois déjà être satisfait de son palmarès 2012 : victoire au Tour de France et or olympique au contre-la-montre.

Chez les Canadiens, David Veilleux s'est classé 83e, à 2 min 53 de la victoire, tandis que Ryder Hesjedal et François Parisien ont pris les 108e et 110e rangs, à 8:55 de Gilbert.

« Je me sentais bien, mais j'avais de la difficulté à grimper le Cauberg, a confié Veilleux, 19e des mondiaux en 2011. J'ai été chanceux d'éviter les chutes, mais lors de la neuvième ascension, je n'étais plus capable de suivre. J'ai essayé de faire la jonction avec le premier groupe, mais je n'ai pas pu. »

Quant au Britanno-Colombien Svein Tuft, 12e du contre-la-montre mercredi, il n'a pas terminé l'épreuve.

Une deuxième médaille pour Mohoric

Chez les juniors, Matej Mohoric a ajouté une seconde médaille des mondiaux à son palmarès. Après l'argent au contre-la-montre, le Slovène de 17 ans est, cette fois, monté sur la plus haute marche du podium après les 129 km de course.

Mohoric a devancé au sprint l'Australien Caleb Ewan, champion du monde junior de l'omnium (piste) en 2011, et le Croate Josep Rumac.

Contre toute attente, aucune échappée n'a pu se former durant cette course disputée par un temps frais, sous un ciel nuageux.

Côté canadien, Benjamin Perry a terminé dans le même groupe que le vainqueur, franchissant la ligne d'arrivée en 37e position. Nigel Ellsay, lui, a suivi avec un retard de 25 secondes, bon pour le 83e échelon. De son côté, Christopher Prendergast a été contraint à l'abandon.

Cyclisme

Sports