•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

30 km/h dans les villes ontariennes?

Limite de vitesse réduite

Photo : St-Lambert

Radio-Canada

Le bureau du coroner en chef de la province recommande aux municipalités de faire passer la limite de vitesse dans les quartiers résidentiels de 50 km/h à 30 km/h. Ailleurs en ville, la vitesse permise serait de 40 km/h.

Il s'agit de l'une des 26 recommandations d'un rapport du coroner sur la mort de 95 piétons dans la province du 1er janvier au 31 décembre 2010.

Le rapport note que 67 % des décès sont survenus sur des artères où la limite de vitesse dépassait 50 km/h, comparativement à seulement 5 %, sur des rues pour lesquelles la vitesse permise était de moins de 50 km/h.

Le coroner Andrew McCallum demande à la province d'amender le Code de la route pour faciliter de tels changements de limites de vitesse.

Le bureau du coroner en chef joint ainsi sa voix au médecin hygiéniste en chef de Toronto, David McKeown, qui a déjà recommandé, en avril dernier, une réduction des limites de vitesse.

Le Dr McKeown faisait valoir que 3000 cyclistes et piétons sont blessés ou tués dans des collisions chaque année dans la métropole. Selon lui, chaque réduction de 10 km/h de la vitesse permise ferait chuter le risque d'accident mortel pour les piétons.

Réactions

Le président du comité torontois des Travaux publics et allié du maire, Denzil Minnan-Wong, avait ridiculisé l'idée de réduire les limites de vitesse, le printemps dernier. « Pourquoi ne pas réduire la vitesse permise à 20 km/h ou même à 10 km/h? Pourquoi ne pas tous marcher? », avait-il lancé.

Raynald Marchand du Conseil canadien de la sécurité s'était opposé lui aussi à l'idée, jugeant que cette mesure « irréaliste » serait ignorée par les automobilistes.

En revanche, l'organisme Canada Walks se réjouit des recommandations du rapport du coroner en chef. Le groupe pense que la réduction des limites de vitesse permettrait « d'accroître de manière importante les chances de survie à la suite d'une collision, de 5 % à 80 %, selon l'Organisation mondiale de la Santé. »

Nombre de municipalités en France notamment imposent déjà des limites de vitesse réduites à 30 km/h dans leur centre-ville.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.