•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Film hostile à l'islam : un attentat-suicide fait 12 morts à Kaboul

Un attentat-suicide a été commis à Kaboul contre un minibus transportant des étrangers en représailles à la diffusion du film anti-islam.

Photo : AFP / MASSOUD HOSSAINI

Radio-Canada

La colère ne s'amenuise pas (Nouvelle fenêtre) dans le monde musulman. Trois Afghans et neuf étrangers ont été tués à Kaboul mardi dans un attentat-suicide revendiqué par le groupe d'insurgés Hezb-e-Islami, en représailles à la diffusion d'un film ridiculisant le prophète de l'islam.

« Une femme portant une veste d'explosifs s'est fait sauter en réponse à la vidéo anti-islam », a déclaré Zubair Sediqqi, porte-parole du deuxième groupe en importance de l'insurrection afghane, après les talibans.

La kamikaze a fait exploser un minibus transportant des travailleurs afghans et étrangers sur une route menant à l'aéroport de Kaboul.

« À environ 6 h 45 (2 h 15 GMT) un kamikaze a fait exploser sa voiture sur la route de l'aéroport dans le district 15. Neuf travailleurs étrangers et trois Afghans sont morts, deux policiers ont aussi été blessés », ont indiqué les autorités policières par voie de communiqué.

Huit des personnes tuées sont des Sud-Africains travaillant pour une compagnie d'aviation privée, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères de l'Afrique du Sud, Nelson Kgwete.

Il s'agit du second attentat perpétré dans la capitale afghane en 10 jours. La semaine dernière, un adolescent de 14 ans s'était fait exploser à proximité du quartier général de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) de l'OTAN, faisant sept morts et cinq blessés.

L'OTAN limite ses opérations avec les forces afghanes

L'OTAN a par ailleurs décidé mardi de limiter le nombre de ses opérations en collaboration avec les forces afghanes après que plusieurs dizaines de ses soldats eurent été tués au cours des derniers mois par des transfuges.

Les forces afghanes doivent prendre le contrôle de la sécurité du pays d'ici la fin de 2014, moment où la majorité des unités de combat internationales doivent quitter l'Afghanistan. Mais l'augmentation des actes violents posés par des membres des troupes afghanes contre leurs partenaires internationaux soulève des questions sur la capacité des deux alliés à travailler de concert en cette période de transition.

Nouvelles manifestations contre le film anti-islam

Pendant ce temps, les manifestations contre la diffusion du film Innocence des musulmans se poursuivent dans plusieurs pays musulmans.

En Afghanistan, des affrontements ont éclaté entre des policiers et des centaines d'étudiants qui ont brûlé des photos du président américain Barack Obama et scandé des slogans « Mort à l'Amérique ». Les manifestants ont aussi lancé des pierres en direction des policiers, près de l'université de Kunduz, au nord du pays.

En Indonésie, quelque 200 manifestants ont brûlé un drapeau américain et des pneus devant le consulat des États-Unis de Medan, la troisième ville du pays, dans le nord de l'île de Sumatra.

À Bangkok, en Thaïlande, plus de 700 policiers étaient mobilisés devant l'ambassade américaine en prévision d'une manifestation contre le film anti-islam. Le consulat devrait par ailleurs être fermé le temps des protestations.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International