Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les vérifications d'antécédents judiciaires nuiraient aux personnes innocentes

Justice.
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Association canadienne des libertés civiles craint que des gens innocents ne pâtissent de la diffusion d'informations contenues dans les vérifications de routine de la police.

Au dire de l'organisme, plusieurs centaines de milliers de Canadiens sont affectés.

Le problème est que les autorités divulguent les cas de non-culpabilité lorsqu'une vérification d'antécédents est effectuée.

Ces dossiers ont un effet stigmatisant, et ce même si les personnes concernées n'ont jamais été reconnues coupables d'un crime.

Selon l'association, des personnes se font refuser un emploi ou éprouvent des problèmes à la frontière en lien avec cette divulgation, bien qu'elles n'aient rien fait de mal.

Le groupe recommande que de tels dossiers soient détruits dans la majorité des cas, et qu'ils ne soient inclus dans la vérification d'antécédents que dans les cas « exceptionnels ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !