•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bas-Saint-Laurent : à Pointe-au-Père, Parcs Canada fait marche arrière

Phare de Pointe-au-Père

Phare de Pointe-au-Père

Photo : Harold Michaud

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Corporation du Site historique maritime de la Pointe-au-Père reprendra dès l'an prochain la gestion du phare, même si elle doit composer cette année avec sa fermeture prématurée.

Le directeur général de la Corporation, Serge Guay, est ravi de la décision de Parcs Canada qui permet d'offrir l'accès au phare jusqu'à la fermeture du site en automne.

« On a fait une offre qui était environ de 25 000 $ inférieure à celle de cette année. Par contre, on va diminuer les services dans la maison du gardien, dans le hangar de corne de brume où il n'y aura plus d'animation comme par les années précédentes. Ce qui est positif aussi, c'est que le phare va être ouvert, comme nos installations, du début juin jusqu'à la mi-octobre » - Serge Guay

Lors des négociations, la Corporation du Site historique maritime de la Pointe-au-Père avait menacé de priver Parcs Canada de l'accès au stationnement qui se trouve sur le site.

Négociations difficiles

Parcs Canada reconnaît que les négociations des derniers mois ont été difficiles, mais qu'elles ont porté fruit. « On avait un enjeu financier, on voulait réduire nos coûts d'opération du côté du phare de Pointe-au-Père. C'est donc là-dessus qu'on a réussi à s'entendre autant d'un côté que de l'autre », a déclaré le directeur de Parcs Canada pour la Gaspésie, Stéphane Marchand.

Cette entente conclue avec Parcs Canada entre en vigueur dès maintenant. Elle sera valable pour les années 2013 et 2014. Elle est renouvellable pour les deux années suivantes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !