•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Winnipeg admet des erreurs dans l'échange de terrains avec Shindico

Un examen financier de l'accord controversé sur un échange de terrain sera disponible dans 10 jours.

Un examen financier de l'accord controversé sur un échange de terrain sera disponible dans 10 jours.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Après trois semaines de palabres concernant l'échange controversé de terrains concernant des casernes de pompiers, Sam Katz a admis que des erreurs importantes avaient été commises.

La Ville a construit une nouvelle caserne sur l'avenue Taylor sur un terrain qu'elle devait acheter à l'agence immobilière Shindico.

Un accord verbal donnait à Shindico deux casernes de pompiers vacantes, ainsi qu'une parcelle de terrain sur l'avenue Mulvey en échange du terrain sur Taylor.

Un examen financier de l'entente, demandé par le maire Sam Katz, devrait être terminé d'ici une dizaine de jours et présenté aux conseillers municipaux.

Ces derniers devront ensuite voter pour l'achat du terrain de l'avenue Taylor à Shindico, négocier un échange de terrains ou pour une autre solution telle que l'expropriation.

« Le vrai problème que je vois dans cette situation, et il pourrait y en avoir d'autres, est le fait que nous avons construit une caserne de pompiers sur un terrain qui ne nous appartient pas », a déclaré Sam Katz, mercredi.

Certains conseillers ont déjà annoncé qu'ils n'appuieraient pas cette entente. Le conseiller de Saint-Boniface, Daniel Vandal, s'est exprimé mardi pour un rapport indépendant.

Il a estimé que la crédibilité du processus public avait été ébranlée et qu'il fallait qu'un vérificateur externe se penche sur le dossier.

Manitoba

Politique