Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Harper sacré « homme d'État de l'année » par une fondation américaine

Le premier ministre canadien Stephen Harper de passage à Montréal

Le premier ministre canadien Stephen Harper de passage à Montréal

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier ministre Stephen Harper a été nommé « homme d'État de l'année » par une organisation américaine qui a déjà récompensé de la même façon Jean Chrétien et le premier ministre britannique Gordon Brown.

Le cabinet du premier ministre a indiqué mardi que M. Harper se rendra à New York le 27 septembre pour recevoir le prix décerné par la fondation Appeal of Conscience.

Au dire de l'organisation, M. Harper est salué comme un « champion de la démocratie, de la liberté et des droits de la personne ».

La fondation a été créée en 1965 par le rabbin Arthur Schneier. Son conseil d'administration comprend notamment l'ex-président américain Bill Clinton et les anciens secrétaires d'État Madeleine Albright, George Schultz, James Baker et Colin Powell.

La cérémonie, organisée au célèbre hôtel Waldorf Astoria, aura lieu la même semaine où se réunira à New York la 67e Assemblée générale de l'ONU pour un important débat, mais M. Harper ne prononcera pas de discours devant les délégués onusiens. Ce sera plutôt le ministre des Affaires étrangères, John Baird, qui représentera le Canada aux Nations unies.

La fondation Appeal of Conscience se définit comme une « coalition interconfessionnelle de leaders religieux et de gens d'affaires, qui fait la promotion de la paix, de la tolérance et de la résolution de conflits ethniques ».

Selon son site Internet, « la fondation estime que la liberté, la démocratie et les droits de la personne sont des valeurs fondamentales qui donnent aux nations de la planète leur meilleur espoir pour la paix, la sécurité et la prospérité partagée ».

Parmi les précédents lauréats, on retrouve M. Chrétien en 2002, le premier ministre australien John Howard en 2005, l'ex-président français Nicolas Sarkozy en 2008 et le président sud-coréen Lee Myung-bak en 2011.

La chancelière allemande Angela Merkel, l'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, le tchèque Vaclav Havel, l'ex-leader soviétique Mikhaïl Gorbatchev et l'ex-première ministre britannique Margaret Thatcher ont aussi été salués au cours des années par la fondation, bien qu'ils ne soient pas tous venus chercher leur prix en personne à New York.


Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !