•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bas-Saint-Laurent : à la recherche de Toussaint Cartier

ile-saint-barnabe
Île Saint-Barnabé
Radio-Canada

Les fouilles archéologiques sur l'île Saint-Barnabé, qui se sont poursuivies cet été pour une quatrième année consécutive, ont permis de découvrir une surface de terre battue qui pourrait être associée à une occupation du 18e siècle.

Les recherches ne permettent pas de confirmer la présence sur l'île Saint-Barnabé de l'ermite Toussaint Cartier qui selon des documents écrits, dont un contrat avec le Seigneur Pierre Lepage, aurait vécu sur l'île de 1728 jusqu'à sa mort en 1767. L'histoire de cet ermite a été romancée dans plusieurs livres et a fait l'objet de diverses recherches historiques.

Les fouilles sur l'île ont été lancées en 2009. Depuis trois ans, elles se déroulent sur un site qui pourrait bien avoir été occupé par le célèbre ermite.

Professeur de géographie et d'archéologie à l'UQAR, la responsable des travaux, Manon Savard explique que la présence de Toussaint Cartier est établie par des documents du 19e qui précisent l'endroit où il a habité, mais qu'il est difficile d'aller plus loin. « On sait, explique la chercheuse, qu'on a une occupation du 18e, mais pour vraiment attester qu'il s'agit de Toussaint-Cartier, il faudrait une inscription. Si c'est vraiment Toussaint-Cartier, ce sera difficile à confirmer par l'archéologie. »

Les chercheurs ont mis à jour notamment l'existence d'un caveau à légumes et permis de relever les traces de la fondation d'une maison.

Mme Savard rapporte que des documents font mention d'une maison longue et noire, possiblement construite à la fin du 19e, qui fut ensuite détruite et abandonnée à la demande de la compagnie Price dans les années 60. C'est sous ces fondations que les archéologues ont trouvé des artefacts du 18e siècle. La chercheuse note d'ailleurs que le site, situé près d'un ruisseau surnommé la fontaine de l'ermite, semble avoir fait, au cours des siècles, l'objet d'une réoccupation constante.

Présence amérindienne

Les travaux menés cet été entre le 16 juillet et 17 août dernier, au centre-est de l'île Saint-Barnabé ont d'ailleurs permis de découvrir une occupation amérindienne de l'île depuis la fin de la préhistoire jusqu'au 20e siècle.

Les archéologues ont trouvé une pointe de flèches et des rebus de taille de pierre qui confirment cette présence amérindienne.

Les recherches archéologiques dans l'île Saint-Barbabé vont reprendre l'été prochain.

Est du Québec

Société