ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aller au menu principalAller au contenu principalAller au pied de page
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois Québécois sur quatre ont voté

Une électrice dépose son bulletin de vote dans l'urne dans la circonscription de Vanier-Les Rivières.
Une électrice dépose son bulletin de vote dans l'urne dans la circonscription de Vanier-Les Rivières. Photo: La Presse canadienne / CLEMENT ALLARD
François Messier

Près de trois électeurs sur quatre se sont prévalus de leur droit de vote mardi, soit beaucoup plus que lors du précédent scrutin de décembre 2008.

Selon les résultats préliminaires publiés par le Directeur général des élections du Québec (DGEQ), 4 146 798 des 5 919 778 électeurs inscrits se sont rendus aux urnes mardi, pour un taux de participation de 74,61 %.

En 2008, seuls 57,43 % des électeurs admissibles avaient daigné enregistrer leur préférence, ce qui constituait le taux de participation le plus bas depuis 70 ans dans la province pour des élections générales.

Le taux s'était établi à 71,23 % en 2007, lors du dernier scrutin qui avait entraîné l'élection d'un gouvernement minoritaire. Lorsque les libéraux ont renversé les péquistes en 2003, il avait été de 70,49 %.

Il faut remonter à l'élection du gouvernement péquiste de Lucien Bouchard, en novembre 1998, pour retrouver un taux de participation aussi élevé que mardi. Il avait été de 78,32 %.

Le porte-parole du DGEQ, Denis Dion, est très heureux du taux de participation enregistré mardi. « On voudrait toujours plus, mais on est sorti d'une dèche, d'une ornière démocratique dans laquelle on ne voulait pas s'enfoncer », commente-t-il.

« La période électorale que nous venons de vivre a été extrêmement animée. Beaucoup d'électeurs ont pu y voir des enjeux intéressants qui les interpellaient », avance M. Dion pour expliquer le taux de participation.

Il est trop tôt, dit-il, pour avancer que les étudiants ont pu se rendre aux urnes en plus grand nombre qu'il y a quatre ans. Des études effectuées ultérieurement à partir des listes électorales permettront peut-être d'y voir plus clair.

Ces résultats sont encore préliminaires, précise-t-il, puisqu'ils doivent encore être confirmés par les différents directeurs de scrutin d'ici la fin de la semaine.

Le DGEQ se félicite du bon déroulement du vote. Outre la panne de courant qui a perturbé le vote dans Mercier, très peu d'incidents ont été rapportés dans les 19 600 bureaux de vote du Québec.

Pour me joindre :
francois.messier-nm@radio-canada.ca

Suivre @messierSRC (Nouvelle fenêtre)

Mauricie et Centre du Québec

Politique provinciale