•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le candidat libéral dans Papineau a eu chaud

Radio-Canada

Le candidat libéral dans Papineau a attendu le dépouillement des six dernières boîtes de scrutin dans Papineau avant de prendre les devants sur son adversaire péquiste. La victoire d'Alexandre Iracà a été confirmée peu avant 23 h 50.

Pourtant, tout au cours de la soirée, c'est le candidat du Parti québécois, Jean-François Primeau, qui menait dans les résultats du scrutin. Le candidat est venu près d'être le premier péquiste à être élu en Outaouais depuis 1976.

Le candidat du Parti libéral du Québec perpétue ainsi la tradition libérale dans la circonscription. Il a été choisi pour remplacer l'ex-ministre Norman MacMillan, qui a pris sa retraite de la vie politique après 23 ans à représenter les électeurs de Papineau à l'Assemblée nationale.

Le candidat élu se questionne sur la rigueur des sondages qui annonçait sa défaite quelques jours avant les élections. Il s'est dit confiant tout au long de la soirée de l'emporter.

« Ça a été une bataille difficile, on le savait depuis le début, mais j'étais confiant. »

Alexandre Iracà, candidat élu, PLQ, Papineau

Monsieur Iraça est le président de la Commission scolaire au Coeur-des-Vallées.

Pour sa part, Jean-François Primeau était candidat pour la première fois aux élections provinciales. Il est cependant président du Conseil régional du PQ en Outaouais. Il avait fait campagne, entre autres, en demandant aux électeurs de l'élire afin de régler le conflit étudiant.

« Il y a beaucoup de déception, mais on partait de tellement loin. »

Jean-François Primeau, candidat défait, PQ, Papineau

La candidate de la Coalition avenir Québec, arrivée troisième, a réussi à amasser plus de 8000 votes.

Ottawa-Gatineau

Politique