•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le PLQ conserve la majorité des sièges de Montréal

Une affiche libérale dans D'Arcy Mc Gee.

Une affiche libérale dans D'Arcy Mc Gee.

Radio-Canada

Le PLQ n'a perdu qu'un siège sur l'île de Montréal par rapport aux élections de 2008. Les libéraux ont fait élire cette fois 20 candidats dans la métropole.

Le Parti québécois a pour sa part fait élire 6 candidats.

La CAQ n'a obtenu aucun siège sur l'île, même si certains observateurs avaient senti un certain intérêt des anglophones pour ce nouveau parti qui promettait de se battre contre la tenue d'un nouveau référendum. Le journal anglo-montréalais The Gazette, notamment, avait donné son appui à François Legault quelques jours avant les élections.

La CAQ s'est retrouvée deuxième dans plusieurs circonscriptions de l'île, même si elle n'a jamais vraiment talonné aucun des candidats élus. Son plus haut pourcentage de votes aura été atteint dans Pointe-aux-Trembles, dans l'est de Montréal, avec 24 % des voix.

L'élection la plus marquante à Montréal reste celle de Françoise David, la deuxième députée de Québec solidaire. Mme David a finalement remporté sa bataille des trois dernières élections contre le péquiste Nicolas Girard, qui représentait la circonscription de Gouin depuis huit ans. Elle va donc rejoindre Amir Khadir, l'autre porte-parole de QS, qui conserve la circonscription de Mercier.

Politique provinciale

Politique