Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Achat de Nexen : le NPD veut savoir ce qui constitue un avantage net pour le Canada

Un Chinois devant le siège social de CNOOC

Un Chinois devant le siège social de CNOOC (archives)

Photo : La Presse canadienne / AP

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) demande au gouvernement fédéral de révéler quels critères il utilise pour décider s'il permettra ou non à une entreprise chinoise d'acheter une société canadienne du secteur des hydrocarbures.

Ottawa a entrepris, mercredi, d'examiner l'offre d'achat déposée par la China National Offshore Oil Company (CNOOC) pour la société de Calgary Nexen (TSX:NXY), une affaire de 15,1 milliards $.

Lorsqu'il étudie des prises de contrôle étrangères, le ministre de l'Industrie doit décider si la transaction représenterait un avantage net pour le Canada.

Mais le NPD veut savoir exactement à quoi cela correspond, et affirme que la population a le droit de savoir comment le gouvernement conservateur interprète la notion « d'avantage net ».

Le ministre d'État aux Finances, Ted Menzies, a fourni un début d'explication, jeudi : il a indiqué qu'il s'agit de s'assurer que le secteur canadien des ressources naturelles est bien protégé et qu'on tient compte des considérations environnementales.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !