•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Isaac rétrogradé en tempête tropicale

Radio-Canada

Après avoir déversé depuis mardi des pluies torrentielles sur la Louisiane, l'Alabama et le Mississippi, l'ouragan Isaac a été rétrogradé mercredi en tempête tropicale.

La formation balaie toujours le sud de la Louisianne. Vers 16 h, la tempête se situait à 80 km à l'ouest de La Nouvelle-Orléans et se déplaçait vers le nord-ouest.

Les conditions météorologiques demeurent dangereuses étant donné la lenteur avec laquelle la tempête se déplace, a annoncé le Centre de surveillance des ouragans (NHC).

Des inondations et de périlleuses montées d'eau sont prévues, avec des vents allant jusqu'à 110 km/h.

À La Nouvelle-Orléans, les gens sont coincés à l'intérieur de la ville, les routes étant submergées, selon un résident.

Quelque 600 000 foyers sont privés de courant et plusieurs ponts sont toujours menacés par la crue des eaux. Des dizaines de milliers de personnes ont reçu l'ordre d'évacuer en Louisiane et au Mississippi.

L'Alabama est aussi touché par de fortes pluies et des tornades isolées sont attendues le long du littoral du golfe du Mexique.

À 6 h mercredi matin, le Centre national des ouragans (NHC) a annoncé que le coeur d'Isaac, alors ouragan de catégorie 1 sur l'échelle Saffir-Simpson, avait touché terre à environ 90 kilomètres au sud-ouest de La Nouvelle-Orléans.

Par ailleurs, l'ouragan Isaac a obligé les raffineries de la région à interrompre leur production de pétrole, affectant le prix du baril.

Isaac cause des dégâts dans une rue de La Nouvelle-OrléansAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Isaac cause des dégâts dans une rue de La Nouvelle-Orléans

Photo : AFP / FREDERIC J. BROWN

Des digues submergées

Depuis Katrina, les systèmes de digues ont été renforcés à coups de milliards de dollars, mais pas partout. À certains endroits, les digues n'ont pas su retenir la montée des eaux.

Dans la paroisse de Plaquemines Parish, au sud de La Nouvelle-Orléans, l'eau a atteint plus de 3 mètres dans les rues.

Les autorités songeaint d'ailleurs à faire une brèche dans les digues pour faire diminuer le niveau de l'eau. Ces digues ne font pas partie du réseau construit par l'État fédéral.

Des citoyens qui ont ignoré l'ordre d'évacuation sont réfugiés dans les greniers et sur des toits de maison, alors que de puissantes rafales de vent poussent des murs de pluie sur la ville. Seule la moitié des 2000 habitants du secteur avait évacué les lieux avant l'arrivée d'Isaac, selon l'Agence France-Presse.

Bloquées pendant plusieurs heures par la violence des intempéries, les autorités ont pu venir en aide à plusieurs habitants coincés par la montée soudaine des eaux.

Des digues auraient aussi été submergées par les eaux sur une distance de 28 kilomètres dans le sud de la Louisiane où d'importantes mesures d'urgence ont été déployées ces derniers jours par les autorités locales et le gouvernement fédéral américain.

Comme l'avait promis le président Barack Obama en début de semaine, l'armée et les services d'urgence sont prêts à intervenir et bien visibles dans les grandes villes et les zones à risque. Des stocks de vivres et de matériel d'urgence ont aussi été constitués dans des endroits stratégiques.

Sept ans après Katrina

Isaac survient en Louisiane sept ans jour pour jour après le passage de l'ouragan Katrina, qui a tué 1800 personnes et causé plus de 80 milliards de dollars de dommages.

Le gouvernement américain a consacré 10 milliards de dollars au cours des sept dernières années pour améliorer et consolider les systèmes de digues et de barrages qui protègent les basses terres de La Nouvelle-Orléans et du sud de la Louisiane.

Avec les informations de Agence France-Presse, Reuters, et CNN

International