•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Venezuela : fin de l'incendie à la raffinerie d'Amuay

Les pompiers tentent de maîtriser les flammes dans le troisième réservoir de la raffinerie Amuay, au Venezuela.
Les pompiers tentent de maîtriser les flammes dans le troisième réservoir de la raffinerie Amuay, au Venezuela. Photo: AFP / Hector Silva
Radio-Canada

Après plus de trois jours de combat contre les flammes, les pompiers ont réussi à maîtriser l'incendie provoqué par une explosion qui a fait 48 morts depuis samedi dans une raffinerie de l'ouest du Venezuela.

« Grâce à l'expertise, à l'habileté et aux compétences de nos hommes, finalement, nous pouvons dire au monde que (l'incendie) est totalement contrôlé, il a été confiné, et maintenant, le feu est éteint », a déclaré mardi soir le ministre de l'Énergie et du Pétrole, Rafael Ramirez, également président de la compagnie pétrolière publique PDVSA, dont dépend la raffinerie d'Amuay.

Le nuage de fumée qui s'échappait en matinée des derniers réservoirs en feu avait effectivement disparu au cours de l'après-midi, a constaté une journaliste de l'AFP. Suite à l'extinction de l'incendie devait intervenir « un processus immédiat de refroidissement », a précisé le ministre Ramirez.

La catastrophe, la pire jamais subie par la compagnie pétrolière nationale PDVSA, s'est produite dans la nuit de vendredi à samedi lorsque le nuage de gaz créé par une fuite dans la zone de stockage a pris feu puis a explosé, et mis le feu à deux réservoirs de brut sur les neuf que compte la raffinerie, avant de se propager lundi soir à un troisième.

« Nous devons annoncer qu'un troisième réservoir, le réservoir 204 dont le toit était en proie aux flammes [...], prend feu en ce moment », avait alors affirmé Rafael Ramirez.

Le ministre Ramirez avait toutefois assuré que les quelque 200 pompiers dépêchés sur place continuaient à « contrôler et confiner le sinistre ».

Lundi, les flammes et la fumée étaient toujours visibles à plusieurs kilomètres de la raffinerie, située sur la péninsule de Paraguana, dans le nord-ouest du pays. Selon le gouverneur de l'État de Falcon, l'accident a fait 48 morts, dont près de la moitié étaient des membres de la Garde nationale chargée de la surveillance du site.

Le président Hugo Chavez a décrété un deuil national de trois jours, en plus d'ordonner la tenue d'une enquête pour déterminer les causes et les circonstances de la fuite de gaz.

La raffinerie Amuay et la raffinerie Cardon, adjacentes, traitent environ 900 000 barils de brut par jour. Le Venezuela est le cinquième exportateur mondial de pétrole.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

International