•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Île-du-Prince-Édouard sert à formuler un modèle de gestion des écosystèmes

Île-du-Prince-Édouard

L'Île-du-Prince-Édouard (archives).

Radio-Canada

Des chercheurs de l'Université McGill entreprennent la tâche colossale de formuler un modèle de gestion des écosystèmes de l'Île-du-Prince-Édouard.

L'équipe de chercheurs dirigée par le professeur Brian Leung veut modéliser l'interaction entre les différents environnements de cette île, avec l'aide de certains ministères, dont Pêches et Océans Canada. Il est notamment question de l'environnement marin, des rivières, des forêts, des terres agricoles, etc.

Des étudiants du professeur Leung ont déjà commencé à recueillir des données sur le terrain. Ils vont également utiliser des modèles mis au point par les gouvernements provincial et fédéral, et par d'autres chercheurs.

Ces travaux permettront de mieux comprendre les conséquences de certaines décisions sur le reste de l'écosystème. Brian Leung croit aussi que cela aidera les gouvernements à se préparer aux changements climatiques.

Les chercheurs ont choisi l'Île-du-Prince-Édouard parce que c'est la plus petite province canadienne. De plus, selon Brian Leung, la petite population insulaire favorise les contacts. Par exemple, des agriculteurs connaissent des aquaculteurs qui connaissent des pêcheurs, etc. Cette communication faciliterait la création d'un modèle.

Le travail pourrait durer plus d'une décennie. L'équipe de Brian Leung publiera de l'information et des données au fur et à mesure que progressent les travaux.

Le professeur Leung reconnaît que la tâche est peut-être trop importante pour qu'il puisse la mener à terme, mais il dit que ça vaut quand même la peine de l'entamer.

Acadie

Science