•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gai Écoute présente son Registre des actes homophobes à Ottawa

Un registre des actes homophobes a été mis sur pied par l'organisme Gai Écoute
Photo: Site de l'organisme Gai Écoute

L'organisme Gai Écoute est de passage dans la région afin de présenter son nouveau Registre des actes homophobes à l'occasion des festivités de la Fierté, qui se déroulent jusqu'à dimanche dans la capitale.

Le registre, mis sur pied en juin dernier, servira d'abord à dresser un portrait juste de la situation des actes homophobes au Canada. Un formulaire de dénonciation bilingue est accessible en ligne. Il permet de recueillir des informations afin de cibler les différentes problématiques vécues par les personnes de la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle et transgenre (LGBT).

Le processus est confidentiel.

Le formulaire informe aussi les homosexuels sur leurs droits et les ressources mises à leur disponibilité pour leur permettre d'obtenir de l'aide.

Le chargé de programme responsable du registre à Gai Écoute, Benjamin Cerantola, explique que les actes homophobes peuvent se traduire, par exemple, par du harcèlement, des graffitis, de l'intimidation ou de la propagande haineuse.

On souhaite inciter tous les citoyens à porter plainte lorsqu'ils sont victimes ou témoins d'actes homophobes à l'aide du registre.

Benjamin Cerentola, Gai Écoute

Benjamin Cerantola invite aussi les personnes victimes d'homophobie à dénoncer ces actes à la police, à la Commission des droits de la personne ou à la Commission des normes du travail, selon le cas.

Les données recueillies serviront à la mise en place d'un plan de prévention et de sensibilisation.

Dans la région, le suicide du jeune Jamie Hubley, en octobre dernier, a bouleversé de nombreuses personnes. L'adolescent, fils du conseiller municipal d'Ottawa Allan Hubley, avait inscrit dans une note qu'il était la risée des autres élèves de son école secondaire en raison de son homosexualité.

Les responsables de Gai Écoute prendront part au défilé de la Fierté dans les rues du centre-ville d'Ottawa, dimanche. Par la suite, ils rencontreront les festivaliers à l'hôtel de ville.

Ottawa-Gatineau

Société