•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une entreprise met un bien de la Ville de Winnipeg en location

Shindico a publié une annonce cette semaine sur son site Internet d'un bureau à la situation unique sur l'avenue Grosvenor qui est une ancienne caserne de pompiers.

Shindico a publié une annonce cette semaine sur son site Internet d'un bureau à la situation unique sur l'avenue Grosvenor qui est une ancienne caserne de pompiers.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une agence immobilière de Winnipeg a mis en location cette semaine sur son site Internet une caserne de pompiers vacante, alors que le bâtiment n'a pas encore été déclaré comme surplus par le conseil municipal.

Le poste d'incendie numéro 12, situé sur l'avenue Grosvenor, est inoccupé depuis plusieurs semaines maintenant, les pompiers qui l'occupaient ayant déménagé dans une nouvelle caserne sur l'avenue Taylor, plus tôt cet été.

Shindico Realty avait répertorié le bâtiment sur son site web, le qualifiant de bureau à la situation unique, de style loft, à proximité d'un parc.

« De hauts plafonds dans le compartiment moteur créera un environnement dynamique et intéressant pour les occupants de l'ancien poste d'incendie numéro 12 », pouvait-on lire dans l'annonce étayée de photos.

Or, le conseil municipal n'a pas encore eu l'occasion de discuter ou de voter pour donner à la propriété le statut de surplus; celle-ci appartient donc toujours à la Ville.

Le conseiller municipal de River Heights John Orlikow, qui représente le quartier où est situé le bien, se dit choqué et plus que surpris par cette annonce.

« Le conseil n'a pas été informé de cela et la communauté n'a pas eu l'occasion de participer », a-t-il souligné.

Dans un courriel envoyé à Radio-Canada, le président de Shindico, Sandy Shindleman, a expliqué qu'il ne commentait pas une affaire de propriété.

Mercredi, la caserne de pompiers ne figurait plus sur la liste des biens à louer sur le site Internet.

Le conseil municipal devrait recevoir un rapport sur la propriété de l'avenue Grosvenor, en septembre. Il votera ensuite pour le déclarer ou non comme surplus.

Manitoba

Affaires municipales