ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le DGE révise à la hausse le nombre de candidatures féminines

Lutte à trois dans Montarville

Lutte à trois dans Montarville

Photo : Marie-Ève Maheu

Radio-Canada

Les femmes seront 254 à soumettre leur candidature à l'électorat, le 4 septembre, et non 251, comme ce qui avait été précédemment annoncé.

Le Directeur général des élections du Québec a corrigé les chiffres qu'il avait préalablement publiés sur le portrait des candidats aux élections générales du 4 septembre.

Ainsi, il y a bel et bien 894 candidats dans les 125 circonscriptions, à la fin de la période des mises en candidature, soit le nombre le plus élevé à être jamais enregistré. De ce nombre, 254 sont des femmes, soit 28,4 % de l'ensemble, a-t-il tenu à corriger. C'est tout de même une baisse, car en 2008, la proportion de femmes candidates se chiffrait à 31 %.

Québec solidaire est le parti qui compte le plus de femmes dans ses rangs, soit la moitié des candidats. Le Parti libéral a 38,4 % de femmes dans ses rangs, le Parti québécois 27,2 %, Option nationale 23,1 % et la Coalition avenir Québec 21,6 %.

Lors du scrutin de décembre 2008, 651 personnes s'étaient fait la lutte pour remporter la faveur des électeurs québécois.

L'âge moyen des candidats est de 45 ans et c'est la catégorie des 50 à 59 ans qui est la plus représentée, suivie de celle des 30 à 39 ans.

De tous les partis, seuls le Parti libéral, le Parti québécois et la Coalition avenir Québec présentent des candidats dans les 125 circonscriptions. Québec solidaire en présente 124 - l'absent est Nicolet-Bécancour à la suite d'une entente avec le chef d'Option nationale, qui s'y présente - et Option nationale en présente 121.

avec Radio-Canada.ca

Politique provinciale

Politique