•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Îles-de-la-Madeleine : maigre budget pour promouvoir le tourisme

Chargement de l’image

Îles-de-la-Madeleine

Photo : Tourisme Îles-de-la-Madeleine

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Tourisme Îles de la Madeleine peine à faire la promotion de l'archipel à l'échelle de la province en raison de son maigre budget.

La taxe d'hébergement de deux dollars la nuitée est appliquée aux Îles de la Madeleine depuis trois ans. Celle-ci assure le financement du Fonds de partenariat touristique mis sur pied pour soutenir l'industrie touristique et promouvoir les régions du Québec.

Mais selon le président de Tourisme Îles de la Madeleine, Sébastien Cummings, cette taxe a créé un déséquilibre entre les régions : « Il y a plusieurs régions du Québec ont des centaines de milliers, sinon des millions de dollars, qu'ils vont chercher avec la taxe d'hébergement, parce qu'ils ont beaucoup de tourisme d'affaires ou de tourisme de passage », précise-t-il.

Engagement des péquistes et des libéraux

Quand le Parti québécois était au pouvoir, l'archipel recevait une aide de 250 000 $ chaque année dans le cadre d'ententes spécifiques.

Le député sortant, le libéral Germain Chevarie, a obtenu quant à lui un financement de 100 000 $ par année et ce, pour trois ans. Il souhaite renouveler cette entente. « C'est un outil important et nécessaire pour mieux faire connaître nos Îles tant au Québec qu'au Canada et que dans le monde entier », soutient-il.

La taxe, de 2 $ ou 3 $ la nuitée, ou de 3 % du prix de chaque nuitée, est appliquée dans 20 régions du Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec