•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« M. Legault est prêt » pour le débat, assure Jacques Duchesneau

Jacques Duchesneau

Jacques Duchesneau, candidat de la CAQ dans Saint-Jérôme

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Jacques Duchesneau a remplacé François Legault au pied levé lors d'un point de presse organisé dimanche par la Coalition avenir Québec (CAQ). Le candidat de la CAQ dans Saint-Jérôme a assuré que son chef était « prêt » pour le débat de ce soir.

Interrogé sur les raisons de l'absence du chef caquiste, l'ex-directeur de l'Unité anticollusion (UAC) a indiqué qu'il « représentait M. Legault » et que ce dernier n'avait pas fait faux bond pour cette rencontre prévue avec la presse.

À la question de savoir si François Legault était prêt ou pas pour le débat des chefs, Jacques Duchesneau a affirmé : « Il est prêt. »

« Les idées de M. Legault sont claires, et contrairement à d'autres, je pense que [avec] les 94 engagements que vous avez dans notre plateforme électorale, vous voyez que le spectre est large », a-t-il poursuivi. « Je suis convaincu que ses messages vont passer », a-t-il ajouté.

Je pense qu'on va laisser M. Legault sortir tous les punchs qu'il a préparés pour ce soir, donc je ne scooperai (sic) pas mon chef.

Une citation de :Jacques Duchesneau

Sollicité par les journalistes, Jacques Duchesneau a dit qu'il avait aidé son chef à préparer le débat « depuis le début ». « D'autres candidats ont travaillé hier [samedi] avec M. Legault, a-t-il expliqué. Tout le monde s'est partagé la tâche. »

Le candidat de la CAQ dans Saint-Jérôme a admis que les débats allaient jouer un « rôle important ». Il s'attend d'ailleurs à ce que les adversaires du chef caquiste « sortent des squelettes du placard » afin de le déstabiliser.

Jacques Duchesneau s'exprimait à Montréal pour présenter les propositions de la CAQ en matière de lutte contre l'homophobie, qui consistent essentiellement à s'assurer que « l'argent soit investi aux bons endroits », a déclaré le candidat caquiste.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !