•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Traitement Zamboni : un premier Saskatchewanais partira lundi pour Albany

Andrew Dahlen est le premier Saskatchewanais qui pourra participer à l'étude sur le traitement Zamboni qui sera menée à Albany dans l'État de New York. Il souffre de sclérose en plaques depuis six ans.

Andrew Dahlen est le premier Saskatchewanais qui pourra participer à l'étude sur le traitement Zamboni qui sera menée à Albany dans l'État de New York. Il souffre de sclérose en plaques depuis six ans.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier patient saskatchewanais qui pourrait participer à une étude sur un traitement controversé de la sclérose en plaques à Albany aux États-Unis a rencontré la presse jeudi.

Âgé de 28 ans, Andrew Dahlen est atteint de sclérose en plaques depuis six ans. Il arrive encore à se déplacer, mais son côté gauche est devenu très faible.

M. Dahlen affirme que les avantages possibles du traitement sont plus importants que les risques encourus. « Je suis inquiet [de participer à l'étude], mais je suis encore plus excité », a-t-il affirmé.

Il sait que le traitement est controversé, qu'il pourrait ne pas fonctionner et qu'il comporte des risques, mais il est tout de même très enthousiaste à l'idée de participer à l'étude. En février dernier, près de 600 Saskatchewanais ont démontré leur intérêt pour ces essais cliniques.

Andrew Dahlen partira lundi pour Albany où il subira des tests. Il saura par la suite s'il sera officiellement sélectionné pour participer à l'étude. Cette dernière sera menée auprès de 130 sujets choisis par les chercheurs américains. De ce nombre, 86 viendront de la Saskatchewan. La province consacre 2,2 millions de dollars à cette étude.

Le traitement qui consiste à dilater les veines du cou est très controversé. Une étude menée récemment à Terre-Neuve-et-Labrador remet d'ailleurs en question les effets bénéfiques du traitement.

Or, selon le ministre de la Santé Dustin Duncan, l'étude qui a été faite à Terre-Neuve ne peut pas être comparée avec celle qui sera faite à Albany.

Le groupe de patients de l'étude américaine sera séparé en deux : une moitié recevra le traitement de libération, alors que l'autre recevra un traitement placebo. Les patients seront suivis pendant deux ans, ce qui permettra d'évaluer les effets du traitement.

Le ministre de la Santé s'est également engagé à offrir aux patients qui reçoivent le traitement de libération un suivi médical à Regina. Autant les patients qui participent à l'étude d'Albany que ceux qui reçoivent le traitement de leur propre chef ailleurs dans le monde seront couverts.

Environ 3500 Saskatchewanais souffrent de la sclérose en plaques, qui endommage ou détruit le fonctionnement des cellules du cerveau et de la colonne vertébrale, selon le gouvernement provincial.

La prévalence de la maladie est assez élevée au Canada (240 patients par 100 000 personnes), plus particulièrement dans les provinces des Prairies (340 patients par 100 000 personnes).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !