•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Impératif français dépose plus de 1000 plaintes à l'OQLF

Le président d'Impératif français, Jean-Paul Perreault.

Le président d'Impératif français, Jean-Paul Perreault.

Radio-Canada

Impératif français a déposé plus de 1000 plaintes à l'Office québécois de la langue française (OQLF) pour dénoncer les entreprises qui s'affichent encore en anglais.

Selon l'organisme de l'Outaouais, des entreprises installées au Québec et regroupées sous une vingtaine d'enseignes contreviennent à la loi québécoise sur l'affichage en utilisant des marques de commerce comme nom d'entreprise.

Quelques enseignes visées par les plaintes

  • Toys "R" Us
  • Bulk Barn
  • Smart Set
  • Best Buy
  • Subway
  • Dunkin Donuts
  • Walmart
  • Urban Planet
  • Canadian Tire

Campagne de sensibilisation

En novembre dernier, l'Office québécois de la langue française a lancé une campagne intitulée « Une marque de respect de la loi ».

Cette initiative avait pour objectif d'inciter les entreprises installées au Québec à se conformer à la Charte de la langue française.

Or, selon Impératif français, aucun changement n'a été observé dans le paysage publicitaire québécois depuis cette annonce. C'est pour cette raison que l'organisme de défense et de promotion de la langue française a décidé d'agir en portant plainte.

Le président d'Impératif français, Jean-Paul Perreault, demande aux commerçants de suivre l'exemple des entreprises Bureau en gros, La Source, La Baie, Tigre géant, le Centre japonais de la photo et Pharmaprix et de se conformer aux exigences du marché québécois.

M. Perreault demande également à l'OQLF de prendre les mesures coercitives qui s'imposent à l'égard des entreprises délinquantes.

« Nous espérons que ces nombreuses plaintes relanceront la campagne entreprise en novembre dernier, dit-il, et qu'elles apporteront, cette fois-ci, des résultats tangibles au cours des prochains mois. »

Ottawa-Gatineau

Société