•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Serge Simard salue le courage du maire Jean Tremblay

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le candidat du PLQ dans Dubuc, Serge Simard

Le candidat du PLQ dans Dubuc, Serge Simard

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En conférence de presse pour faire part de ses engagements pour la circonscription de Dubuc, le candidat du Parti libéral du Québec, Serge Simard, s'est porté à la défense du maire de Saguenay, Jean Tremblay.

Il a commenté les propos du maire au sujet de la candidate péquiste dans Trois-Rivières, Djemila Benhabib. Celui-ci était outré qu'une candidate péquiste d'origine étrangère ose se prononcer contre le maintien du crucifix à l'Assemblée nationale.

Serge Simard affirme que le maire de Saguenay est « reconnu comme quelqu'un qui a de la poigne, qui a des idées et qui les défend ».

« Il ne manque aucune occasion de faire valoir ses idées et je pense qu'il a vraiment un courage que pas beaucoup de monde a, honnêtement. »

Serge Simard, candidat du PLQ dans Dubuc

Lors d'un débat à Radio-Canada, sa collègue libérale dans Jonquière, Martine Girard, a souligné de son côté que le maire Jean Tremblay est un personnage coloré qui s'emporte facilement quand il est question de religion. « C'est certain que lui veut que le crucifix reste. Moi, ça fait partie aussi de mes valeurs, mais tout ça par contre doit se faire dans le respect », ajoute-t-elle.

Sondage défavorable

Élu en 2007, M. Simard est aujourd'hui menacé dans la circonscription de Dubuc, selon un sondage de la firme Segma.

Le candidat du Parti québécois (PQ) dans Dubuc, Jean-Marie Claveau, aurait obtenu 44 % des voix si les élections avaient eu lieu entre le 13 et le 15 août.

M. Claveau attribue ses résultats au sondage à sa campagne sur le terrain. « Ils connaissent un peu tout mon historique, mes implications, mon engagement, dit-il. Ils savent que je ne serai pas différent à l'Assemblée nationale. Je vais bien les représenter. »

De son côté, le candidat du Parti libéral du Québec (PLQ) et député sortant, Serge Simard, obtient 32 % des intentions de vote.

Il n'est toutefois pas découragé par les données du sondage. « Ça me donne un coup de fouet et on va continuer à travailler très fort comme je l'ai toujours fait. Une côte, ça se monte pas à pas », indique M. Simard.

Le candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Tremblay, est troisième avec 18 % et Marie-Francine Bienvenue de Québec solidaire obtient 4 % des voix.

Le sondage a été réalisé pour Le Quotidien, NRJ et Rouge FM auprès de 600 électeurs. La marge d'erreur est de près de 4 %.

Le nombre d'indécis est très élevé, alors que 42 % des électeurs affirment qu'ils pourraient changer d'idée.

En entrevue à Café, boulot, dodo, François Tremblay s'est dit optimiste. Il mise sur les prochains débats pour faire connaître le programme de son parti et convaincre les nombreux indécis.

« Le fait qu'il y a beaucoup d'indécis nous encourage quand même, souligne-t-il. En présentant notre programme, en expliquant bien ce qu'on compte faire pour la région, on pense pouvoir aller chercher des votes supplémentaires. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !