•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des créanciers de la papetière de Port Hawkesbury acceptent une offre d'achat

Créanciers de NewPage en Nouvelle-Écosse

La réunion des créanciers

Photo : Fernande Devost/Radio-Canada

Radio-Canada

Les créanciers de l'usine NewPage, au Cap-Breton, approuvent l'offre d'achat soumise par l'entreprise Pacific West.

La relance de l'usine n'est pas encore chose faite, car Pacific West attend des réponses à d'autres demandes.

L'entreprise de Vancouver offre un peu plus de 33 millions de dollars pour acquérir l'usine.

Le syndic Ernest and Young, qui supervise la vente, avait recommandé aux créanciers d'accepter l'offre.

La vente de NewPage ne renflouera pas les caisses de retraite des travailleurs, qui sont sous-financées. Elles ont besoin de 200 millions de dollars, mais elles ne recevront que 1,5 million de dollars si la vente a lieu.

L'un des anciens travailleurs, Blair Samson, a récemment déclaré que les retraités ont perdu 34 % de leur pension.

La majeure partie de l'argent de la vente, soit environ 31 millions de dollars, ira aux créanciers américains à qui NewPage doit plus de 3 milliards de dollars.

Les petits créanciers, des entreprises néo-écossaises dans la plupart des cas, recevront 400 $ chacun.

NewPageAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La papetière NewPage à Port Hawkesbury

Photo : Fernande Devost/Radio-Canada

Pacific West attend encore deux décisions

Même si les créanciers ont accepté sa proposition, Pacific West doit toujours s'entendre avec le fournisseur d'électricité Nova Scotia Power sur un tarif préférentiel et obtenir l'accord de la commission provinciale des services publics.

De plus, Pacific West espère que Revenu Canada lui permettra d'utiliser des pertes de NewPage pour réduire l'impôt sur ses profits à venir.

L'usine de Port Hawkesbury est fermée depuis l'automne dernier. Pacific West souhaite la relancer cet automne avec 300 travailleurs dans les installations et 450 à l'extérieur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Industrie forestière

Économie