•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le N.-B. lance un programme de parrainage pour les nouveaux médecins

Médecin de famille avec une personne âgée

Photo : La Presse canadienne / Paul Sakuma

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Nouveau-Brunswick veut assurer une meilleure transition entre les médecins retraités et les jeunes médecins de famille. La province va permettre aux futurs retraités de partager leur charge de travail.

Les patients pourront ainsi mieux connaître leurs futurs médecins de famille, avant même que leur médecin actuel ne soit parti.

Béatrice Sainz, qui pratique à Oromocto depuis 1985, pense à la retraite sans toutefois avoir fixé une date précise pour son départ.

Le nouveau programme du gouvernement tombe à point, car elle croit qu'il est important d'assurer une transition pour ses patients, qui lui font confiance depuis des années.

Avec le nouveau programme, ses patients continueront à recevoir les soins d'un médecin de famille, auquel ils auront eu le temps de s'habituer, car dès septembre, Dr Saintz partagera le travail de son cabinet avec une jeune médecin.

Jean-Luc Bélanger de l'Association acadienne et francophone des aînés trouve intéressante la proposition du ministère.

« Il n' y a pas d'inquiétude lorsqu'un médecin part à la retraite, qu'il y ait un bris de service, ou un bris avec un médecin par rapport à la santé », affirme M.Bélanger.

Des lacunes

Cependant, une poignée de médecins, surtout en milieu urbain, pourront participer au programme. Ceux qui n'ont pas un minimum de 2 400 patients ne seront pas admissibles.

« Nous on pense qu'il devrait y avoir des ajustements ou des modifications de faits pour le secteur rural, comparé au secteur urbain, qu'il y ait peut-être moins d'exigences au niveau du nombre de dossiers », explique M.Bélanger.

La ministre de la santé, Madeleine Dubé, n'était pas disponible pour commenter.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie