ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aller au menu principalAller au contenu principalAller au pied de page
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La FEUQ et la FECQ lancent une campagne pour inciter les jeunes à voter

Le reportage de Michel Bherer
Radio-Canada

Les Fédérations étudiantes universitaire et collégiale du Québec (FEUQ-FECQ) ont lancé dimanche leur stratégie pour peser dans le débat électoral et inciter les jeunes à aller voter le 4 septembre.

Les fédérations étudiantes souhaitent aussi empêcher l'élection des partis politiques qui sont en faveur d'une hausse des droits de scolarité, le Parti libéral du Québec (PLQ) et la Coalition pour l'avenir du Québec (CAQ).

Car si la FECQ et la FEUQ ne donnent pas de consigne de vote, Martine Desjardins, la présidente de la FEUQ, ne fait pas mystère du positionnement de son organisation. « Faut comprendre que présentement il y a trois partis qui offrent des propositions que se lient à nos revendications : le [Parti québécois] PQ, Québec solidaire et Option nationale », explique-t-elle.

« Que ce soit une hausse de 1760 $ ou de 1000 $, on les juge tous deux mauvaises pour l'avenir du Québec », poursuit Éliane Laberge, présidente de la FECQ.

À l'issue des congrès des deux organisations, Martine Desjardins et Éliane Laberge ont dévoilé une vidéo destinée aux réseaux sociaux ainsi que quatre publicités radio ayant pour thème « Le 4 septembre, je fais la différence ».

Pour mobiliser les jeunes électeurs, « c'est simple », estime Éliane Laberge. « La manière la plus efficace c'est de parler aux gens autour de nous, nous on va le faire, mais on invite tous les citoyens québécois et tous les parents à parler aux gens qui les entourent et encourager les gens à se rendre aux urnes le 4 septembre. »

La FEUQ et la FECQ vont également entamer cette semaine une tournée du Québec. Les fédérations étudiantes iront à la rencontre des électeurs dans les circonscriptions où le Parti libéral a été élu avec une faible majorité lors du dernier scrutin, pour leur faire part de leurs revendications.

Votes sur la poursuite de la grève

Quant au retour en classe forcé qui doit s'amorcer lundi dans de nombreux cégeps, Mme Laberge a indiqué que la FECQ n'avait pas donné de mot d'ordre à ses associations membres. L'organisation souhaite laisser à chacune d'elle le soin de décider de reconduire la grève ou de reprendre les cours.

Parmi les quatre associations collégiales s'étant jusqu'à présent prononcées sur cette question, seule celle du Cégep de Saint-Laurent a voté pour de la poursuite de la grève.

Les étudiants du Cégep de Saint-Jérôme ont opté pour une trêve alors que ceux du Collège de Valleyfield et du Cégep André-Laurendeau ont choisi de mettre fin à leur grève.

D'autres votes auront lieu cette semaine dans plusieurs cégeps.

Avec La Presse canadienne

Société