•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gestion du phare de Pointe-au-Père : Parcs Canada refuse de revenir sur sa décision

Le site historique de Pointe-au-Père
Le site historique de Pointe-au-Père Photo: pc
Radio-Canada

Parcs Canada refuse de prolonger la période d'ouverture du phare au Site historique maritime de la Pointe-au-Père au-delà du 4 septembre. Les administrateurs de la corporation sont sortis très déçus d'une rencontre avec les responsables du ministère fédéral hier.

Le Site historique maritime de la Pointe-au-Père n'assurera plus la gestion du lieu historique national et de son phare à compter de 2013, selon une décision de Parcs Canada intervenue en juin dernier. Les autorités avaient aussi décidé de fermer l'attraction touristique dès le 4 septembre prochain afin de réaliser des économies. Ces décisions ont semé la consternation chez les administrateurs du site.

Lors de la rencontre d'hier, Parcs Canada a refusé de se prononcer sur la gestion à long terme du phare. L'organisme fédéral a demandé à la corporation de lui présenter un plan précis de gestion.

Le directeur du Site historique maritime de la Pointe-au-Père, Serge Guay, affirme ne pas comprendre la logique administrative du gouvernement fédéral dans ce dossier.

On est en train de se battre pour essayer d'ouvrir, de laisser une de nos attractions ouverte, à l'automne, c'est plate un peu. Eux, ils veulent reprendre ça durant la période où c'est plus rentable et d'être absent quand ce n'est pas rentable. C'est un peu plate. Ça ne fait pas de bonnes relations avec le voisin.

Serge Guay, directeur du Site historique maritime de la Pointe-au-Père

La décision de Parcs Canada intervient alors que plusieurs intervenants touristiques de la région font front commun depuis dix ans pour prolonger la saison touristique le plus tard possible en automne.

Depuis 1982, le lieu est géré de manière contractuelle par la Corporation du Site historique maritime de la Pointe-au-Père. Le Musée de la mer commémorant le naufrage de l'Empress of Ireland en 1914, le sous-marin Onondaga et le phare sont actuellement gérés par la corporation.

Est du Québec

Politique