•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un adolescent se noie dans une piscine de LaSalle

Le reportage de Caroline Belley
Radio-Canada

Un jeune homme de 15 ans s'est noyé mardi soir dans la piscine publique du parc Raymond, dans l'arrondissement de LaSalle, dans le sud-ouest de l'île de Montréal.

Un groupe de jeunes jouaient au soccer dans le parc situé sur la 9e avenue lorsqu'ils ont « décidé de sauter par-dessus la clôture de la piscine municipale qui était maintenant fermée », a indiqué le porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Anthony Cantelmi.

« Quelques minutes plus tard, ils se sont aperçus qu'un de leurs amis se trouvait au fond de l'eau et était en difficulté. Ils ont tenté de le sortir », a précisé M. Cantelmi. Alertés par les cris, les passants ont appelé les autorités policières vers 22 h.

À leur arrivée, les policiers ont tenté des manoeuvres de réanimation, suivis par les premiers répondants ainsi que les équipes d'Urgences-santé, mais en vain.

L'adolescent a été transporté à l'hôpital, où son décès a été constaté vers 23 h 15. Un ami de la victime a également été conduit au centre hospitalier pour traiter un choc nerveux.

Les enquêteurs du SPVM ont été dépêchés sur les lieux pour interroger les témoins et comprendre les circonstances de l'accident.

Circonstances inhabituelles

Pour l'instant, les versions des faits divergent. Selon les sources policières, le groupe de jeunes aurait escaladé la clôture dans le but d'aller se baigner. Selon une jeune fille qui se trouvait avec le groupe, l'adolescent aurait plutôt passé la clôture afin de récupérer un ballon et serait tombé par inadvertance dans l'eau, alors qu'il ne savait pas nager.

Marc Villemure, employé de l'arrondissement de LaSalle, a quant à lui souligné qu'il est fréquent que des gens sautent par-dessus la clôture de cette piscine municipale. Chaque semaine, « les jeunes ouvrent les clôtures. Dans plusieurs piscines c'est ainsi », affirme-t-il.

Selon Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage, les circonstances de cette noyade sont inhabituelles.

Il souligne toutefois qu'après un début de saison particulièrement alarmant, le nombre de noyades est tombé sous la moyenne saisonnière. Pendant les vacances de la construction, période généralement la plus meurtrière en termes de noyades, 4 personnes ont perdu la vie cette année alors qu'on en compte en moyenne 10.

« On croit nécessairement que les gens ont compris le message. On a vraiment médiatisé le phénomène des noyades au début de la saison, parce qu'on était en avance, » explique M. Hawkins.

Il s'agirait de la 50e noyade à survenir au Québec depuis le début de l'année. Comparativement aux 20 dernières années, le nombre de noyades est toutefois en baisse dans la province. On dénombrait en moyenne 125 noyades dans les années 1990. Depuis les années 2000, on compte en moyenne 82 noyades par année.

Grand Montréal

Justice et faits divers