•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Émilie Fournel

Émilie Fournel

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Sixième de sa demi-finale en K-1 500 m mardi, la Canadienne Émilie Fournel devra se contenter de la finale B.

La kayakiste de Dorval devait terminer parmi les deux premières de sa course pour se qualifier pour la finale A.

Quatrième à mi-parcours, Fournel a reculé de deux rangs dans les 250 derniers mètres pour conclure en 1 min 54 s 120/1000. Elle a terminé à 2,834 s de la Sud-Africaine Bridgitte Hartley.

« J'ai commencé de façon très agressive. Et malheureusement, c'était une très longue course. Je me suis battue avec le vent. Je suis venue ici en sachant ce que j'avais fait. Je devais prendre le départ en sachant que je pouvais réussir. Malheureusement, ça n'a pas marché aujourd'hui », a dit Fournel.

Plus tôt dans la journée, Fournel, 25 ans, avait terminé 5e de sa vague de qualifications.

La finale A regroupera les huit premières embarcations des demi-finales. Fournel, qui a fini deux fois 7e sur cette distance en Coupe du monde cette saison, pourra donc terminer au mieux en 9e place.

La Québécoise sera également en action au K-1 200 m vendredi.

Entre-temps, son frère Hugues prendra part à la finale B du K-2 1000 m mercredi avec Ryan Cochrane.

« C'est tout un parcours d'être ici avec mon petit frère. C'est quelque chose de spécial. Nous avons tous le même objectif. C'est pour ça que c'est difficile, que c'est amusant et que c'est excitant. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !