•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chine : près de 2000 arrestations pour contrefaçon de médicaments

Retour de médicaments suspectés d'être contrefaits à Hangzou, en 2005

Retour de médicaments suspectés d'être contrefaits à Hangzou, en 2005

Photo : AFP / STR

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Près de 2000 personnes ont été arrêtées dans le cadre d'une vaste opération de lutte contre la contrefaçon de médicaments, a annoncé dimanche le ministère chinois de la Sécurité publique.

La valeur des produits saisis est évaluée à près de 186 millions de dollars canadiens.

Les faux médicaments en question étaient censés traiter des maladies comme le diabète, la rage ou l'hypertension, selon les autorités médicales chinoises.

Chez les personnes qui ont mordu à l'hameçon, la consommation de ces produits contrefaits a entraîné des complications allant de problèmes de foie à des attaques cardiaques.

Les produits étaient publicisés en ligne, à la télévision ou dans la presse écrite.

« Le crime de fabrication de faux médicaments est loin d'être éradiqué. Les criminels finissent par inventer de nouveaux montages, deviennent plus malins et mieux à même de tromper », explique le ministère.

Cet événement fait suite à une série de scandales sanitaires, dont celui du lait maternel enrichi de mélamine, qui avait entraîné une intoxication à grande échelle en 2008.

De façon régulière, les autorités chinoises promettent de resserrer les contrôles, mais les principales actions du gouvernement se sont résumées à des arrestations et procès médiatisés.

Avec les informations de Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !